Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Orthez (Pyrénées-Atlantiques). Rue Xavier Darget

Responsable d’opération : Nadine Béague
p. 206

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Inrap

Texte intégral

1Le diagnostic était motivé par le projet de la crèche municipale d’Orthez qui se situe à proximité immédiate de l’hôpital, site qui pérennise l’emprise de l’ancien couvent des Cordeliers, construit au xiiie s. Cet établissement religieux pâtit, tout comme Orthez, des guerres de Religion. Condamné par lettres patentes en 1786, il fut transformé en hospice en 1790. Il servit de cimetière paroissial pendant quelques années lorsque le cimetière de l’église Saint-Pierre fut définitivement fermé en 1792, mais l’étendue de cette aire funéraire n’était pas connue à ce jour.

2Ce sont quelque 58 sépultures qui ont été mises au jour sur 150 m2. Bien délimitées en surface, elles apparaissent clairement en rangées. Cependant, la fouille de deux d’entre elles montre qu’elles furent réutilisées une ou plusieurs fois comme le prouve la réduction des ossements de la première sépulture sur le côté du comblement de la seconde. La présence de sépultures de sujets immatures peut s’expliquer par le fait que des enfants furent confiés à la congrégation religieuse, pour leur éducation ou parce qu’ils étaient orphelins. Le cimetière a également pu recevoir des sépultures d’individus décédés à l’hôpital, comme le prouvent les registres du xviie s. Aucun mobilier ne permet de dater les sépultures mises au jour. Malgré le petit nombre de tombes fouillées, dans le respect du cahier des charges de l’opération, de fortes présomptions supposent qu’elles soient médiévales, en raison de l’absence de mobilier (croix, chapelets) les accompagnant. Quant aux fondations de mur, il est aussi difficile de les dater : au moins l’une d’entre elles semble contemporaine de l’école (années 1930), mais l’autre pourrait être plus ancienne et se rattacher à un bâtiment moderne inconnu faisant partie du couvent des Cordeliers. Le fossé mis au jour pourrait, quant à lui, être l’illustration d’un premier enclos sépulcral débordé par la suite lors de l’agrandissement du cimetière. L’accès aux archives (de l’hôpital) ne nous ayant pas été autorisé, il n’a pas été possible de vérifier à quelle date les malades décédés à l’hôpital cessent d’être enterrés sur place.

3Le diagnostic confirme ainsi l’étendue de l’aire sépulcrale de l’hôpital à l’ouest du cloître du couvent des Cordeliers, mais montre surtout que celui-ci s’étendait aussi au nord, au moins jusqu’à l’actuelle rue Xavier Darget.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nadine Béague, « Orthez (Pyrénées-Atlantiques). Rue Xavier Darget », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 206.

Référence électronique

Nadine Béague, « Orthez (Pyrénées-Atlantiques). Rue Xavier Darget » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 22 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6964

Haut de page

Auteur

Nadine Béague

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nadine Béague

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals