Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Saint-Germain-Laprade (Haute-Loire). Abbaye de Doue

Responsable d’opération : Lise Eneau-Brun
p. 209-210

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016
Haut de page

Texte intégral

1L’abbaye de Prémontrés de Doue se situe sur la commune Saint-Germain-Laprade, à l’écart du bourg, sur un site de moyenne montagne à environ 775 m d’altitude. Plusieurs interventions archéologiques ont déjà permis d’étudier certaines parties de l’église (chevet, nef, chapelle, etc.) et des bâtiments claustraux (aile est). En 2016, les problématiques archéologiques portent principalement sur le cloître. L’intervention se divise en deux volets : une étude du bâti et une fouille (deux sondages).

2L’étude du bâti porte sur l’aile est du cloître et sur l’église, installées sur une forte pente. L’intervention s’est intéressée aux caves qui soutiennent l’aile est du cloître et le bras sud du transept. Construites dans la deuxième moitié du xiie s. pour celle du transept et dans le courant du xiiie s. pour le cloître, elles tendent à montrer qu’un projet d’ensemble était envisagé pour la construction des bâtiments claustraux. L’étude du bâti s’est aussi intéressée à l’analyse des niveaux de sols dans l’église. Cette dernière permet de restituer plusieurs niveaux de circulation tant médiévaux que modernes.

3Le second volet de cette étude a concerné l’étude du cloître et de sa cour actuelle, uniquement formée par les bâtiments, d’éventuelles galeries préexistantes ayant été détruites. La fouille a mis au jour plusieurs niveaux liés aux modifications structurelles du cloître (démolition et remblaiement), mais aussi des éléments à rattacher à la présence de galeries (mur-bahut à proximité du mur gouttereau sud) ou encore des niveaux de circulation (dallage).

4Ainsi, l’intervention menée en 2016 à l’abbaye de Doue montre que l’installation du cloître a été pensée de manière globale, mais réalisée probablement en plusieurs étapes. Sur les côtés nord et est, des éléments archéologiques (solin de toiture, vestiges du mur-bahut) révèlent des traces de l’état médiéval. Les investigations ultérieures permettront sans doute de préciser la chronologie du cloître depuis son installation jusqu’à sa destruction.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lise Eneau-Brun, « Saint-Germain-Laprade (Haute-Loire). Abbaye de Doue », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 209-210.

Référence électronique

Lise Eneau-Brun, « Saint-Germain-Laprade (Haute-Loire). Abbaye de Doue » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 29 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6976

Haut de page

Auteur

Lise Eneau-Brun

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Lise Eneau-Brun

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals