Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Saint-Mitre-les-Remparts (Bouches-du-Rhône). Saint-Blaise

Responsable d’opération : Marie Valenciano
p. 210

Entrées d’index

Année de l'opération:

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : service archéologie de la ville de Martigues

Texte intégral

1La campagne 2017 marque la fin du programme triennal mené sur le secteur situé à l’ouest de l’église Saint-Blaise encore en élévation. Suivant l’objectif de mise en valeur de l’entrée du site archéologique, le dégagement du dallage de l’église tardo-antique a pu être réalisé. Ainsi, la transition entre, d’une part, l’oppidum protohistorique et l’habitat tardo-antique et, d’autre part, l’édifice de culte et le cimetière médiéval a été mise en évidence au travers d’un phasage comptant 12 phases, réunies en 6 états (du iie s. av. J.-C. au xive s. de notre ère).

2Le premier état renvoie aux derniers moments de l’occupation de l’oppidum protohistorique. Nos opérations ont permis de reconnaître les vestiges de cette époque, préservés des fouilles anciennes. L’état II correspond à l’installation et à l’utilisation de l’église tardo-antique (vie s.) que l’on suppose baptismale. La dernière phase de cet état serait liée à l’implantation hypothétique, faute de datation absolue, de sépultures dans le niveau de circulation de l’édifice. La transition vers une nouvelle église, plus petite, a été distinguée dans l’état III (xe-xie s.). Des tombes se concentrent autour de ce nouvel édifice tandis que les vestiges de l’ancienne église ont été arasés. Au cours du xiie s. (état IV), une troisième église est fondée à l’est, démontrant sans doute l’accroissement de la communauté paroissiale allant de pair avec l’apparition d’un nouveau niveau de sépultures. Enfin, au cours du xive s. (état V), l’église est remaniée. Le secteur ouest de l’église étant alors spécifiquement dédié à l’inhumation des tout-petits. Le secteur funéraire semble occupé jusqu’au xve s. (état VI) bien que les datations sur les sépultures plus récentes soient impossibles (dégradation trop importante du collagène nécessaire aux datations radiocarbone).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Valenciano, « Saint-Mitre-les-Remparts (Bouches-du-Rhône). Saint-Blaise »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 210.

Référence électronique

Marie Valenciano, « Saint-Mitre-les-Remparts (Bouches-du-Rhône). Saint-Blaise » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 06 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6982

Haut de page

Auteur

Marie Valenciano

service archéologie de la ville de Martigues

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie Valenciano

service archéologie de la ville de Martigues

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals