Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Saint-Yrieix-sous-Aixe (Haute-Vienne). Église paroissiale

Responsable d’opération : Sylvain Guillin
p. 213

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Inrap

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0145531

Texte intégral

1Cette opération d’archéologie préventive prescrite par le SRA de Nouvelle-Aquitaine en amont de travaux périphériques et de la reprise en sous-œuvre du bas-côté sud de l’église de Saint-Yrieix-sous-Aixe devait permettre en partie de comprendre l’origine de la déstructuration de ce même bas-côté. Les données tant historiques qu’archéologiques de la commune étant rares, les résultats de la mise en œuvre du diagnostic archéologique étaient donc très attendus. Au total, quatre tranchées localisées par l’ingénieur en charge du dossier ont donc été ouvertes et représentent environ 15,5 % de la parcelle cadastrale de l’église.

2Les résultats de la fouille sont extrêmement minces ; un apport conséquent de terre aux xviiie-xixe s. étant venu remplacer l’ensemble des probables niveaux archéologiques. À cet égard, la découverte d’un unique fragment de sépulture bâtie sur les 200 m2 ouverts est éloquente. Celui-ci n’a pu être conservé que par la mise en œuvre du bas-côté sud au xvie s. qui amputa la sépulture en grande partie. En dehors de cette découverte, seule la mise au jour de quelques fondations a apporté des éclaircissements de chronologie relative entre l’édifice d’origine et ses adjonctions successives et a permis d’observer que l’édifice dans sa globalité reposait sur le substrat d’arène granitique caractéristique du Limousin. Enfin, un sondage très restreint en avant du bas-côté sud, impossible à fouiller pour des raisons techniques, a pourtant conduit à l’observation de niveaux sous-jacents suggérant ainsi la probabilité d’une occupation antérieure peut-être altomédiévale voire antique.

3Au seul stade de ce diagnostic, il n’a donc pas été possible de comprendre l’origine de la déstructuration du bas-côté et de très nombreuses interrogations devraient assurément trouver des réponses avec la mise en œuvre d’investigations plus précises et plus conséquentes.

Saint-Yrieix-sous-Aixe, église paroissiale.

Saint-Yrieix-sous-Aixe, église paroissiale.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Saint-Yrieix-sous-Aixe, église paroissiale.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/6987/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 570k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvain Guillin, « Saint-Yrieix-sous-Aixe (Haute-Vienne). Église paroissiale », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 213.

Référence électronique

Sylvain Guillin, « Saint-Yrieix-sous-Aixe (Haute-Vienne). Église paroissiale » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 16 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6987

Haut de page

Auteur

Sylvain Guillin

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Sylvain Guillin

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals