Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Barjouville (Eure-et-Loir). Montmureau

Responsable d’opération : Olivier Labat
p. 226

Entrées d’index

Année de l'opération:

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : conseil départemental d’Eure-et-Loir

Texte intégral

1L’opération, conduite sur une surface de 1 ha, porte sur une occupation qui se situe au xive s. et qui s’achève au plus tard dans la première moitié du xve s. Elle paraît s’articuler avec un bâtiment unique situé plus au nord dans une parcelle adjacente. Désigné localement comme « château », l’actuel manoir pourrait constituer le siège d’une seigneurie mentionnée dès 1219. Situés en fond de vallée, les vestiges ont bénéficié d’un apport de sédiments qui ont favorisé leur conservation. Toutefois, le remploi fréquent des maçonneries médiévales pour l’édification des murs parcellaires modernes a ponctuellement gêné la lecture des plans de bâtiment.

2Les vestiges de cette occupation médiévale se composent de restes de murs, de fosses et de niveaux de sol, associés à un mobilier céramique dont la production renvoie au plus tôt à la période comprise entre la fin du xiiie et le début du xve s. pour les témoins les plus tardifs (d’abord des lots de céramiques glaçurées vertes, communes, puis des ensembles comprenant très majoritairement de la céramique rouge de type Dourdan/Chartres). Ils sont concentrés dans une zone ceinturée par un puissant fossé (3,5 m de large pour 2 m de profondeur) longé sur l’intérieur par un empierrement interprété comme une escarpe. Plus que le caractère défensif de l’occupation, les aménagements illustrent le statut social privilégié de ses occupants. L’intérieur de cet espace semble être à la fois un lieu de vie et de production : bâtiments maçonnés – dont deux comportent une cheminée – ou bâtis légers séparés par des espaces de cour, fours domestiques et artisanaux, fosses-dépotoirs… Après son abandon et pendant la période moderne, les lieux semblent dévolus à un espace de prairie ou de garenne bordé de murs parcellaires dans lesquels sont aménagés des canaux et un système de vannage assurant la gestion des trop-pleins du cours d’eau voisin.

3L’un des enjeux de la fouille et de la phase d’étude sera de restituer la fonction de ces différents espaces et leur évolution jusqu’à leur abandon. Ainsi, le manoir réputé avoir été érigé à l’époque moderne à proximité immédiate témoigne-t-il d’une continuité de l’occupation seigneuriale du secteur de Montmureau ? La contraction de l’ensemble manorial sur une éminence située à quelques dizaines de mètres au nord serait-elle liée à un problème environnemental ? L’importance des niveaux de colluvions et les problèmes de rétention d’eau dans ce secteur sont-ils à l’origine de l’abandon du site, ou faut-il y voir la traduction des conflits alors en cours à la date présumée de l’abandon ? C’est à ces questions diverses que devront répondre les différentes études et analyses, notamment paléo-environnementales et archivistiques, qui sont désormais engagées à l’issue de la fouille.

Barjouville, Montmureau, vue aérienne de la fouille avec plan des vestiges en incrustation.

Barjouville, Montmureau, vue aérienne de la fouille avec plan des vestiges en incrustation.

Cl. A. Lelong, DAO A. Louis

Haut de page

Table des illustrations

Titre Barjouville, Montmureau, vue aérienne de la fouille avec plan des vestiges en incrustation.
Crédits Cl. A. Lelong, DAO A. Louis
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7010/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 594k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Labat, « Barjouville (Eure-et-Loir). Montmureau »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 226.

Référence électronique

Olivier Labat, « Barjouville (Eure-et-Loir). Montmureau » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 04 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7010

Haut de page

Auteur

Olivier Labat

conseil départemental d’Eure-et-Loir

Haut de page

Responsable d’opération

Olivier Labat

conseil départemental d’Eure-et-Loir

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals