Navigation – Plan du site

AccueilNuméros47Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 1. – Opérations de terrainBaux-de-Provence (Bouches-du-Rhôn...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône). Le Château/Salle basse

Responsable d’opération : Odile Maufras
p. 226-227

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Inrap

Texte intégral

1Le château des Baux-de-Provence a fait l’objet de travaux universitaires qui ont documenté, entre 1987 et 1988, son évolution générale (Maufras, 1988), puis, entre 2015 et 2016 sa tour maîtresse (Poirier, 2016). Ces travaux, principalement fondés sur l’analyse du bâti et confrontés aux sources archivistiques et à l’histoire de la famille des Baux, n’ont pas permis une datation fine de tous les moments forts de son évolution. Le sondage archéologique mené dans le comblement d’une cavité colmatée au cours d’un des principaux chantiers d’édification a été réalisé en vue de collecter du mobilier et dater plus précisément le second des trois chantiers principaux, celui du bas Moyen Âge.

2Le monument, tel qu’il se présente aujourd’hui, conserve les vestiges de six phases de construction distinctes. Les mieux identifiées sont au nombre de trois et intègrent des éléments de style roman, gothique et Renaissance qui permettent d’attribuer à chacune une date approximative. La première est supposée du xiie s., sans certitude et sans possibilité de vérification puisque les constructions de cette période sont directement appuyées sur le rocher, sans remblai archéologique conservé à leur contact. La troisième est datée avec précision entre 1514 et environ 1519 grâce à la confrontation de ses moulures en place et de celles retrouvées dans les décombres du fossé castral dégagés en 1993 et mises en relation avec un prix fait de Bernardin des Baux (Chassin du Guerny, Potay 1994). Entre les deux, la datation du château gothique est incertaine et attribuable indistinctement à la première moitié du xiiie s. ou à la seconde moitié du xive selon la date que l’on donne à la typologie des baies ou selon le rapprochement que l’on fait avec tel ou tel des événements de la famille des Baux.

3Le sondage réalisé au pied du mur de façade d’un corps de bâtiment de la terrasse inférieure, sous la porte d’entrée du château gothique et côté interne, n’a pas apporté la précision attendue. La fondation du mur recoupait une ancienne pièce troglodytique qui a été colmatée après la mise en place de la fondation au xiiie ou au xive s., mais purgée au début du xvie s. lorsque les locaux ont été transformés. Le mobilier présent dans le comblement illustre surtout le chantier de la Renaissance. Néanmoins, l’intervention sur une pièce du château a occasionné des observations fines des parties rupestres, en particulier du sol, dont la configuration au bas Moyen Âge est dorénavant mieux perçue et les circulations horizontales et verticales mieux cernées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Odile Maufras, « Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône). Le Château/Salle basse »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 226-227.

Référence électronique

Odile Maufras, « Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône). Le Château/Salle basse » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 14 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7013 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7013

Haut de page

Auteur

Odile Maufras

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Odile Maufras

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search