Navigation – Plan du site

AccueilNuméros47Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 1. – Opérations de terrainManosque (Alpes-de-Haute-Provence...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). Place du Terreau

Responsable d’opération : Vincent Buccio
p. 241

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence

Texte intégral

1La place du Terreau, à Manosque, est le principal espace libre de constructions à l’intérieur de l’emprise de l’enceinte médiévale de la ville. Un projet de réhabilitation a conduit au dépôt d’une demande de diagnostic, malgré le caractère relativement superficiel des travaux envisagés. Celui-ci a été conduit en octobre et novembre 2016 par le service départemental d’archéologie des Alpes-de-Haute-Provence.

2La ville de Manosque s’est essentiellement développée au Moyen Âge, même si quelques opérations archéologiques ont montré la présence d’un habitat antique. Les comtes de Forcalquier y installent leur résidence au xiie s. et le lèguent aux Hospitaliers au début du siècle suivant. Cette résidence, désignée par les sources comme palais, sera un temps le siège de la plus importante commanderie du Grand-prieuré de Saint-Gilles, avant de décliner au cours de l’Époque moderne. L’aspect du palais à cette époque est connu par un plan détaillé dressé en 1793, mais les documents font défaut quant à l’organisation des constructions médiévales. Cet ensemble, qui a fait l’objet d’études historiques, n’avait jamais été observé sur le plan archéologique. Le centre de la place du Terreau correspond approximativement à l’emprise de cet édifice, détruit peu après la Révolution française. L’enjeu était donc, d’une part, de localiser et d’orienter le plan de 1793 et de vérifier l’état de conservation des structures du palais, et, d’autre part, d’identifier, le cas échéant, des états antérieurs de cet ensemble ou des niveaux d’occupation plus anciens de Manosque.

3Les tranchées de diagnostic, dont la répartition était fortement contrainte par de nombreux réseaux, ont montré que le substrat apparaissait sous un recouvrement sédimentaire très faible. Il semble que le palais se trouvait sur une butte géologique et que cette dernière ait été très fortement arasée lors du démantèlement de l’édifice. Aucun élément des élévations du palais n’a été mis au jour lors du diagnostic. Une série d’excavations quadrangulaires observées dans six des sept tranchées correspondent vraisemblablement à ses caves. Le mobilier archéologique découvert est attribuable, de façon homogène, au xixe s. et doit donc être associé à la destruction du palais. Une couche ligneuse sur le fond des excavations matérialise sans doute le plancher des caves.

4Des structures postérieures à cette démolition ont également été mises au jour, en particulier le bassin d’une fontaine édifiée en 1869 et un conduit en pierre sèche qui lui est contemporain, ainsi que les réseaux d’adduction et d’évacuation d’eau associés à la fontaine. Du fait de la présence de cette dernière et d’un réseau de télécommunication, il n’a pas été possible de localiser ni de sonder le puits du palais, figuré sur le plan de 1793 et dont on ignore s’il existe encore.

5Le diagnostic de la place du Terreau a permis de confirmer la destruction intégrale du palais, dont ne subsiste que le fond des caves. Aucun mobilier attribuable à la période de fonctionnement de ces dernières n’a été mis au jour ; à l’exception de quelques tessons résiduels dans les remblais de comblement des caves. Enfin, le relevé topographique des caves permet de recaler avec une assez bonne précision le bâtiment sur la place et dans la ville.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Buccio, « Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). Place du Terreau »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 241.

Référence électronique

Vincent Buccio, « Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). Place du Terreau » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 29 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7040 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7040

Haut de page

Responsable d’opération

Vincent Buccio

conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search