Navigation – Plan du site

AccueilNuméros47Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 1. – Opérations de terrainNeuville-sur-Essonne (La) (Loiret...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Neuville-sur-Essonne (La) (Loiret). 153 grande rue – maison forte dite « prieuré de la Neuville »

Responsable d’opération : Melinda Bizri
Notice rédigée avec Mélinda Bizri
p. 243-244

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : département du Loiret

Texte intégral

1Le mur d’enceinte de la maison forte de bourg, dénommée « prieuré de la Neuville » n’est pas conservé sur l’ensemble de son tracé. Trois sondages ont été ouverts à l’aplomb du mur parementé, au nord de la courtine sud, objet d’un projet de restauration REMPART. Deux ont permis de mettre au jour les fondations du mur et montrent qu’il se prolonge vers l’est. Aucun niveau de sol correspondant à la circulation d’origine n’a été rencontré. La stratigraphie consiste en des remblais modernes remaniés. L’épaisseur conservée au-dessus du substrat naturel semble avoir souffert d’érosion.

2Un relevé photogrammétrique a été mené sur l’élévation conservée de la courtine sud (face sud et nord). Trois sondages d’élévations ont été pratiqués à hauteur d’homme, en l’absence d’échafaudage, afin de répondre à des questions d’articulation et de caractérisation des mortiers. L’analyse des élévations n’a pas permis de totalement trancher sur le synchronisme des portes avec le mur. Deux portes, dont une est bouchée, marquent l’entrée d’origine dans l’enceinte du site. La mieux conservée présente un décor de mouluration en arc torsadé dont la facture accuse la fin du xve-début xvie s.

3La construction générale du mur demeure très homogène. Il apparaît ainsi que l’élévation plus étroite d’une partie du mur participe d’une campagne de construction qui semble suivre immédiatement celle du mur plus épais élevé en partie basse dans une même chronologie d’édification, soit la fin du xve-début xvie s. Le mur de courtine est par ailleurs parfaitement chaîné au second mur de courtine, encore en élévation, qui forme un retour vers le nord et qui rejoint une tour d’angle au NO de l’enceinte. Les crêtes de murs fortement ruinées n’ont pas laissé de traces d’une structure défensive en encorbellement de type chemin de ronde.

4Au xviie-xviiie s., deux remaniements importants ont légèrement modifié le mur à son extrémité orientale tronquée. Un mur perpendiculaire au parement nord a été installé aménageant un passage. L’hypothèse d’une allée couverte est avancée puisque le passage se dirige vers la maison forte. Une des portes du mur de courtine est ensuite bouchée avec un mur délimitant une parcelle, s’étendant perpendiculairement au sud (mur encore en élévation).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mélinda Bizri, « Neuville-sur-Essonne (La) (Loiret). 153 grande rue – maison forte dite « prieuré de la Neuville » »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 243-244.

Référence électronique

Melinda Bizri, Mélinda Bizri, « Neuville-sur-Essonne (La) (Loiret). 153 grande rue – maison forte dite « prieuré de la Neuville » » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 21 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7046 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7046

Haut de page

Auteur

Mélinda Bizri

Artehis

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Melinda Bizri

Artehis

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search