Navigation – Plan du site

AccueilNuméros47Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 1. – Opérations de terrainRoche-maurice (La) (Finistère). C...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Roche-maurice (La) (Finistère). Château de Roc’h Morvan

Responsable d’opération : Ronan Pérennec
p. 247

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : conseil départemental du Finistère

Texte intégral

1La fouille menée depuis 2014 concerne une enceinte basse, située à mi-pente du piton rocheux, en contrebas de l’enceinte seigneuriale et du donjon, appelée par les Rochois le « petit château ».

2La poursuite de l’opération a permis de préciser les datations de la phase d’occupation du xiie s., décelée jusqu’alors dans cette enceinte de manière lacunaire. Le front oriental est désormais en grande partie connu, et trois tours ont été mises en évidence sur le front sud. Deux d’entre elles faisaient semble-t-il partie intégrante d’un châtelet d’entrée au milieu de la courtine, la troisième est une tour porte donnant accès à la porterie haute de l’enceinte seigneuriale. Le passage pouvait y être obturé par une barricade de poutres disposées en avant de la porte, pour ralentir l’assaillant et empêcher l’utilisation d’un bélier. Cette première enceinte est datée de manière absolue par une analyse radiocarbone effectuée sur un charbon de bois du mortier de liant de la tour porte. Le croisement avec les données historiques fait ressortir deux moments de plus fortes probabilités : les environs de 1180, correspondant à l’émergence du lignage des seigneurs de Léon ; et les années suivant 1163. À ce moment, une guerre féodale entre vicomtes de Léon et vicomtes de Cornouaille ou du Faou a permis aux premiers d’accroître notablement leurs possessions et d’affaiblir durablement la famille des vicomtes de Cornouaille. Le vicomte de Léon, qui s’est notamment emparé de La Roche-Maurice et de Daoulas, aurait ainsi pu renforcer les défenses de la place pour empêcher toute tentative ultérieure de reconquête cornouaillaise. Cette datation confirme aussi la contemporanéité des deux enceintes, qui correspondent au premier château actuellement identifié en fouille.

3La campagne 2016 a d’autre part permis de mieux identifier les conditions du passage à l’enceinte philippienne, au xiiie s. Les courtines, installées sur de larges semelles de fondations, sont alors partout déplacées pour agrandir le château. Moins contrainte par le relief, l’enceinte, grâce à ces aménagements, devient plus géométrique.

4Si les données concernant les xive et xve s. ont peu évolué, il n’en est pas de même pour le xvie s. Un sondage et une surveillance de travaux à l’occasion de la construction d’une maison de patrimoine à l’entrée du site ont permis d’appréhender partiellement des parties jusqu’alors totalement inconnues du château, et de préciser la fonction de certains aménagements. Après le sac de 1489, la reconstruction de la fin du xve s. et surtout des premières années du xvie s. était destinée à moderniser la place en tenant compte des progrès des canons et armes à feu. Un boulevard d’artillerie se développe au-delà du fossé sud. Il a été repéré du côté est, bordé par un second fossé. Le boulevard, dont la maçonnerie est large de 6 m, intègre un moineau installé à l’intersection des deux fossés, de façon à les couvrir tous deux de ses tirs. Une tour d’artillerie dans l’angle SE de l’enceinte basse permettait de renforcer la protection de cette dernière, d’appuyer le boulevard, et de contribuer à garantir que des assaillants ne puissent s’y installer.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ronan Pérennec, « Roche-maurice (La) (Finistère). Château de Roc’h Morvan »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 247.

Référence électronique

Ronan Pérennec, « Roche-maurice (La) (Finistère). Château de Roc’h Morvan » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 23 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7056 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7056

Haut de page

Auteur

Ronan Pérennec

conseil départemental du Finistère

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Ronan Pérennec

conseil départemental du Finistère

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search