Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Saint-Sornin (Charente-Maritime). Broue

Responsable d’opération : Alain Champagne et Éric Normand
p. 252

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Item ; ministère de la Culture

Texte intégral

1La campagne de fouille 2016 est la seconde réalisée sur le promontoire du donjon de Broue, commune de Saint-Sornin. Elle s’insère dans le PCR intitulé « les marais charentais au Moyen Âge et à l’époque moderne : peuplement, environnement, économie ». L’exploration en ce milieu de triennal est réalisée sous forme de tranchées sur un espace situé en extrémité de promontoire, à l’emplacement supposé de la haute ou basse-cour du site castral.

2Sur le nord et le centre de la zone explorée, les sondages visaient à achever les investigations entamées en 2015 (tranchées 2 et 3). L’élargissement de la tranchée 2 a permis d’infirmer la présence au nord d’éléments à caractère défensif en bordure de l’actuel plateau. Des habitats sont installés directement sur l’affleurement rocheux et des creusements importants y sont réalisés (cave ?). Les indices de construction recueillis dans ce secteur confirment bien la présence de bâtiments sur solins et une architecture de terre et bois. Dans le sud de la tranchée 3, la puissance stratigraphique est d’1,30 m, elle est composée de remblais, curages de foyer (cendre), et déchets en tout genre déposés sur des sols empierrés. Ils témoignent des pratiques de gestion des déchets dans ce qui ressemble à une cour pouvant être centrale et de l’évolution des modes de consommation.

3Au sud, la tranchée 1 a été élargie afin d’appréhender la nature d’une occupation plus dense et différente par le mode de construction. Trois bâtiments importants, aux murs montés au mortier de chaux et pour certains dotés de pierres de taille ont été sondés. L’imposant bâtiment 4 (11 × 25 m) est doté d’une ouverture à contreforts mais ses sols sont simplement de terre battue et n’ont livré qu’un mobilier assez erratique. Le bâtiment 5, excavé, est doté d’une cheminée. L’inédit bâtiment 7 se distingue par des maçonneries qui fonctionnent probablement avec un pan de mur encore visible. Leur largeur et les traces d’arrachage sur le mur observées en élévation, indiquent la présence d’un voûtement et la présence d’un étage. Cet ensemble pourrait constituer une des entrées du château, voire une chapelle porte. Pour compléter, une structure quadrangulaire, d’au moins 2 m de côté, a été repérée ; dotée de trous de poteaux aux angles (signe d’une possible couverture) elle pourrait correspondre à un puits ou un puisard, voire à des latrines. L’environnement immédiat de ces bâtiments est constitué de sols extérieurs assez soignés composés de cailloutis. Plus à l’écart, on retrouve à nouveau de vastes et épaisses zones de rejets (particulièrement riches et nombreuses) qui ont fait l’objet de nombreux prélèvements pour alimenter les études archéozoologiques.

4Le mobilier archéologique est abondant, en particulier la céramique, mais également le mobilier métallique ; certaines découvertes (carreau d’arbalète, équipement équestre…) confirment le caractère aristocratique de l’occupation du site.

5Il faut noter également la découverte, dans un niveau de destruction proche des deux bâtiments remarquables (4 et 7), les restes d’une mosaïque composée de tesselles noires et blanches probablement d’époque médiévale.

6Dans le cadre du PCR, cette fouille s’accompagne, d’un volet paléoenvionnemental comprenant la réalisation et l’étude de carottes réalisées dans le marais au pied du site.

Saint-Sornin, Broue, bâtiment 7 et sa porte bouchée à droite.

Saint-Sornin, Broue, bâtiment 7 et sa porte bouchée à droite.

Cl. PCR marais charentais

Haut de page

Table des illustrations

Titre Saint-Sornin, Broue, bâtiment 7 et sa porte bouchée à droite.
Crédits Cl. PCR marais charentais
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7061/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 560k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Champagne et Éric Normand, « Saint-Sornin (Charente-Maritime). Broue », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 252.

Référence électronique

Alain Champagne, Éric Normand, « Saint-Sornin (Charente-Maritime). Broue » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 29 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7061

Haut de page

Auteurs

Alain Champagne

Item

Articles du même auteur

Éric Normand

ministère de la Culture

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Alain Champagne

Item

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Éric Normand

ministère de la Culture

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals