Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
V. – Installations artisanales
V. C2. – Autres installations artisanales : prospections

Fourgs (Les)/Hopitaux-Vieux (Les) (Doubs). La Beuffarde/Combe du Voirnon

Responsable d’opération : Valentin Chevassu
p. 281-282

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : université de Bourgogne-Franche-Comté

Texte intégral

1Le programme « Archeopal Haut-Jura central » vise à apporter de nouvelles données archéologiques et paléoenvironnementales sur l’exploitation ancienne de la montagne jurassienne, longtemps considérée comme un désert forestier seulement défriché au bas Moyen Âge. Dans ce cadre, des opérations de sondages, prospections pédestres et géophysiques ont été menées dans le secteur de la combe du Voirnon afin de caractériser les activités humaines anciennes autour d’un site d’altitude considéré initialement comme un fourneau métallurgique, médiéval ou antérieur.

2Une première analyse de relevé Lidar, suivie de vérifications de terrain, a permis de repérer aux alentours de nombreuses structures archéologiques, notamment des itinéraires anciens, des grattages miniers et plusieurs hameaux abandonnés.

3Les prospections géomagnétiques menées aux alentours du « fourneau » ont permis d’exclure une vocation métallurgique ; une seconde campagne a été menée sur un secteur d’habitat ruiné à une centaine de mètres du site où un probable foyer a pu être identifié.

4Enfin, le sondage a permis de déterminer que l’hypothétique four était un four à poix médiéval. La chambre de chauffe, dans laquelle on entassait le bois résineux, est constituée d’un espace circulaire partiellement détruit, entouré d’empierrements et de remblais rubéfiés. À sa base se trouve une cuvette de 2,50 m de diamètre comblée par une épaisse couche de poix indurée, dotée d’une odeur caractéristique. Une tranchée renforcée par deux murets a été reconnue en limite de sondage : il pourrait s’agir d’un alandier ou d’un conduit de vidange du four. Des charbons contenus dans les couches inférieures et supérieures du four ont fait l’objet d’analyses 14C qui datent la structure des xie-xiie s.

5Ce site constitue, d’une part, le premier exemple de four à poix documenté archéologiquement dans le massif du Jura, d’autre part, une des rares attestations d’activités humaines sur le plateau des Fourgs antérieures aux premières mentions écrites du xiiie s. Des investigations complémentaires devront permettre de décrire plus précisément l’activité de production de la poix et ses liens avec le peuplement du secteur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Valentin Chevassu, « Fourgs (Les)/Hopitaux-Vieux (Les) (Doubs). La Beuffarde/Combe du Voirnon », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 281-282.

Référence électronique

Valentin Chevassu, « Fourgs (Les)/Hopitaux-Vieux (Les) (Doubs). La Beuffarde/Combe du Voirnon » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 26 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7137

Haut de page

Auteur

Valentin Chevassu

université de Bourgogne-Franche-Comté

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Valentin Chevassu

université de Bourgogne-Franche-Comté

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals