Navigation – Plan du site

AccueilNuméros46Chronique des fouilles médiévales...I. – Construction et habitats civ...I 1. – Opérations de terrainAix-en-Provence (Bouches-du-Rhône...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Rue du Bon-Pasteur

Responsable d’opération : Claire Auburtin
p. 167-168

Texte intégral

1En 2015, les travaux de voirie conduits sur la rue du Bon-Pasteur ont donné lieu à un suivi archéologique. En partie basse de la voie, cette opération a révélé, à 1,45 m de profondeur, une portion de dallage qui correspond au decumanus maximus de la ville antique, dont la rue du Bon-Pasteur pérennise le tracé.

2Pour le Moyen Âge, les éléments retrouvés appartiennent certainement à la fortification et à la porte du Puits-Chaud, qui marquait le passage de la rue du Bon-Pasteur au travers du rempart du bourg Saint-Sauveur (fin xie-xive s.). Modestes, profondément altérés par les réseaux récents et, de fait, difficiles à interpréter, ces restes lacunaires de fondations maçonnées, par leur situation dans l’axe de la rue et leurs dispositions saillantes, cadrent en effet relativement bien avec les représentations anciennes de cette porte de ville. Leur emplacement correspond également à la restitution que l’on fait habituellement du tracé du rempart du bourg Saint-Sauveur, aligné, au nord de la porte, sur la rive est de la rue des Guerriers et, au sud, sur la ligne de fond des parcelles, en retrait de la rive orientale de la rue Venel.

3C’est pour la période moderne que les investigations ont été les plus significatives, livrant des données sur le parcellaire ancien et sur les réseaux d’alimentation et d’évacuation des eaux. Des caves appartenant à des habitations disparues ont été mises au jour au no 2 bis de la rue du Bon-Pasteur, sous le parvis de l’ancienne chapelle des Pénitents bleus. Elles appartiennent à un ensemble d’habitations qui s’alignaient sur la rive sud de la rue, achetées et détruites par la confrérie à partir de 1760 pour l’installation de sa chapelle. Achevée en 1775-1776, la façade de ce bâtiment n’a pas été construite sur l’ancien alignement, mais a été établie légèrement en retrait de la rue afin d’aménager un parvis.

4Les fouilles ont enfin permis de compléter le plan des réseaux d’égouts, déjà appréhendés en 2010 dans le sondage situé en amont de la rue des Guerriers, et de reconnaître d’autres réseaux dans la partie basse de la rue.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire Auburtin, « Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Rue du Bon-Pasteur »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 167-168.

Référence électronique

Claire Auburtin, « Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Rue du Bon-Pasteur » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 30 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7144 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7144

Haut de page

Auteur

Claire Auburtin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Claire Auburtin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search