Navigation – Sitemap

HauptseiteNuméros46Chronique des fouilles médiévales...I. – Construction et habitats civ...I 1. – Opérations de terrainCluny (Saône-et-Loire). Maison de...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Cluny (Saône-et-Loire). Maison des Dragons

Grabungsleiter: Érica Gaugé
p. 175-176

Volltext

1La maison des Dragons prend place sur la place Notre-Dame, dite platea communa, face à l’église. Son état de conservation est très bon et un grand nombre d’éléments médiévaux sont encore en place. Sa façade a été démontée puis reconstruite dans l’alignement de la façade du 10, rue de la Barre à la fin du xixs. Les sous-sols n’ont pas subi de transformations en profondeur aux xixe et xxs.

2La maison actuelle, d’environ 120 m² de surface au sol, est disposée sur trois niveaux dont l’organisation spatiale est similaire. Le rez-de-chaussée est composé de deux pièces séparées par une arcade. La première de ces pièces donne sur la rue alors que la plus grande a un accès sur une petite cour. Les deuxième et troisième niveaux copient ce module de deux pièces en enfilade, mais sont dépourvus d’arcade centrale. Un escalier droit, face à l’entrée actuelle, mène au premier étage. De nombreux éléments médiévaux prennent place aux différents niveaux.

3Un piquetage réalisé dans les pièces sur rue des étages a permis la découverte d’un enduit peint inédit au second étage, témoignant d’un premier état au sein de la maison (fig.). Il est composé d’une fleur verte et orange et d’autres aplats de couleur verte ou orange. Ce premier enduit est recouvert d’un faux-appareil à joint simple brun rouge. Cet enduit se retrouve aux premier et second étages. Il semble avoir décoré l’intégralité de ces pièces durant le xivs. Un second faux-appareil est apposé sur celui-ci. Il est composé d’un joint double rouge empli de jaune et complété, uniquement au deuxième, de points rouges, de fleurs rouges et de traits noirs. Un dernier état de peinture sous la forme de traits rouges uniques est identifiable. Il n’est que très partiellement conservé et aucune restitution n’est possible.

4Ces enduits peints ne sont qu’un aspect de la décoration de la maison. Ils sont en effet complétés au premier étage d’une cheminée qui, en plus de son rôle de chauffage et d’éclairage, constitue un élément décoratif avec ses montants ornés de pilastres cannelés, ses bases et chapiteaux floraux. La porte menant à la pièce sur rue du premier étage est aussi un élément important : son arc en plein cintre est décoré d’au moins trois états d’enduits peints.

5Ces éléments décoratifs permettent de restituer une maison aux riches aménagements. Les enduits peints ne sont conservés que dans les deux pièces sur rue. Les pièces du rez-de-chaussée n’étaient probablement pas décorées notamment à cause de leur fonction de magasin et de stockage. Les pièces sur cour des étages étaient quant à elles probablement peintes. En effet, un fragment d’enduit peint figurant un double appareil rouge empli de jaune a été mis au jour à l’arrière d’un coffre-cachette sur le mur 1011.

6La maison des Dragons possédait enduits peints, claire-voie, cheminée sculptée, évier et coffre-cachette. Certains de ces éléments, tel ce dernier, sont rares et témoignent d’un niveau de richesse important, tandis que d’autres, enduits peints ou claire-voie, sont typiques de l’architecture clunisienne.

Cluny, enduit peint.

Cluny, enduit peint.

Cl. É. Gaugé

Seitenanfang

Abbildungsverzeichnis

Titel Cluny, enduit peint.
Abbildungsnachweis Cl. É. Gaugé
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7172/img-1.jpg
Datei image/jpeg, 626k
Seitenanfang

Zitierempfehlung

Papierversionen:

Érica Gaugé, „Cluny (Saône-et-Loire). Maison des Dragons“Archéologie médiévale, 46 | 2016, 175-176.

Online-Version

Érica Gaugé, „Cluny (Saône-et-Loire). Maison des Dragons“ [archäologische Miszelle], Archéologie médiévale [Online], 46 | 2016, Online erschienen am: 15 Februar 2018, abgerufen am 27 Juli 2021. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/7172; DOI: https://doi.org/10.4000/archeomed.7172

Seitenanfang

Autor

Érica Gaugé

Éveha

Weitere Artikel des Autors

Seitenanfang

Grabungsleiter

Érica Gaugé

Éveha

Ausgrabung unter der Leitung von diesem Archäologen

Seitenanfang

Urheberrechte

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Seitenanfang
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search