Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Metz (Moselle). 6, rue de la Princerie

Responsable d’opération : Patrice Pernot
p. 185-186

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0138345

Texte intégral

1L’évaluation archéologique d'une maison a permis de documenter une partie de l’évolution architecturale du secteur entre le second Moyen Âge et le xxe s. Les sondages se sont concentrés sur les deux mitoyennetés au premier étage, et une seule au rez-de-chaussée. Cinq phases ont été observées, dont deux datées de manière encore imprécise.

2Les plus anciens vestiges sont une série de grandes arcades, caractéristiques des xiie-xiiie s. à Metz. Quelques lambeaux de maçonneries peuvent être associés à cette phase. La période suivante ne peut être précisément datée. Elle se positionne entre celle décrite précédemment et un état postérieur datant du xviiie s. Outre quelques parties maçonnées, deux types de vestiges associés au mur 2 renvoient peut-être à des aménagements en relation avec une cheminée.

3La troisième phase s’inscrit après 1740, datation obtenue grâce aux carottages dendrochronologiques et confirmée par le plan de Metz réalisé vers 1736-1739. L’essentiel de la configuration actuelle de l’habitation est lié à ces aménagements. La façade sur rue est entièrement reconstruite. La nouvelle réalisation est faite sur trois niveaux hors sol, à raison de trois baies par niveau. Le rez-de-chaussée est muni à gauche d’une porte piétonne donnant accès à un couloir traversant. L’ancien accès à la cave depuis la rue est supprimé au profit d’une cage d’escalier implantée dans la cour arrière, dans le prolongement du couloir traversant, qui dessert tous les espaces internes, de la cave jusqu’aux combles. La façade arrière est reconstruite avec le même rythme de baies qui répondent aussi aux goûts stylistiques de la nouvelle époque. La charpente de l’habitation est totalement renouvelée, avec des bois neufs acquis pour cette opération.

4À l’intérieur, le découpage actuel des volumes semble remonter à cette période : pour l’essentiel, deux cloisons de refend et deux portes équipées d’un jambage en pierre de taille de Jaumont ont été observées. Plusieurs aménagements internes, post-médiévaux, n’ont pas de position stratigraphique définie : la reprise en sous-œuvre pour renforcer les arcades médiévales, leur masquage et la création d’un grand placard. Une seule réalisation importante est à signaler pour l’époque contemporaine : une cheminée est installée à l’étage dans la pièce sur cour. Un équipement similaire a aussi dû exister au rez-de-chaussée (empreinte de son conduit de cheminée).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrice Pernot, « Metz (Moselle). 6, rue de la Princerie », Archéologie médiévale, 46 | 2016, 185-186.

Référence électronique

Patrice Pernot, « Metz (Moselle). 6, rue de la Princerie » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 23 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7208

Haut de page

Auteur

Patrice Pernot

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Patrice Pernot

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals