Navigation – Plan du site

AccueilNuméros46Chronique des fouilles médiévales...I. – Construction et habitats civ...I 1. – Opérations de terrainPerthes (Haute-Marne). La Place R...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Perthes (Haute-Marne). La Place Royale

Responsable d’opération : Geert Verbrugghe
p. 189

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0141162

Texte intégral

1Ce diagnostic a permis de sonder environ 13 % de presque 5 hectares situés au centre de la parcelle cadastrale, à l’ouest du village. Elle concerne la quatrième tranche d’une extraction d’alluvions anciennes (les premiers sondages remontant à 1990). Des indices d’occupation néolithique, d’installations protohistoriques et des aménagements médiévaux et modernes « derrière le Vieux Château de Lonchamp », un site fossoyé, ont pu être observés.

2Quatre vastes espaces emboîtés au moins sont circonscrits par d’importants fossés dont la taille soulève des interrogations quant à la nature des espaces ainsi délimités. La délimitation fossoyée d’une garenne est mentionnée dès 1572. Dans la partie centrale du diagnostic, on dénombre un dépôt de faune et deux structures circulaires, dont une de faible profondeur. Des fosses de plantation quadrangulaires ont été reconnues au NE du fossé ceinturant le plus vaste espace, alors que, dans l’angle SO, la présence de vignes à l’intérieur d’un enclos annexe est corroborée. Au nord, de nouveaux indices de la présence d’une construction ont été mis au jour à la jonction de plusieurs aménagements fossoyés : l’extension d’une couche de gravier rapporté le long du côté oriental du « Vieux Château » de Longchamp a pu y être confirmée. Cette couche est recoupée par plusieurs structures, deux pierres aménagées et des fosses apparemment alignées, peut-être de plantation au regard de la faible profondeur de l’une d’entre elles. Cet alignement s’inscrit au centre d’une parcelle rectangulaire qui figure sur le plan cadastral de 1825 et dont la limite orientale reprend une partie d’un des fossés. Plus au nord, le comblement final d’un fossé est rebouché par un apport de gravier dans un sondage, alors qu’un autre révèle un foyer d’essartage arasé par les labours. Ces structures ont livré un mobilier céramique discret, dont plusieurs éléments remontent au bas Moyen Âge.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Geert Verbrugghe, « Perthes (Haute-Marne). La Place Royale »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 189.

Référence électronique

Geert Verbrugghe, « Perthes (Haute-Marne). La Place Royale » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 24 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7217 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7217

Haut de page

Auteur

Geert Verbrugghe

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Geert Verbrugghe

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search