Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Rennes (Ille-et-Vilaine). Place Saint-Germain

Responsable d’opération : Laurent Beuchet
p. 192

Entrées d’index

Année de l'opération:

2015
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0146835

Texte intégral

1Sur une surface de 2 500 m² environ, la fouille a été réalisée sur la berge nord de la Vilaine. Les premières occupations consistent en un chemin creux empierré, installé dans un paléochenal du fleuve à la fin de l’Antiquité. Il confirme la présence d’un pont, situé hors emprise, qui constituait l’un des accès majeurs à la ville depuis la rive sud. Dès le haut Moyen Âge, des sépultures s’installent en bordure nord de ce chemin. Leur datation reste imprécise, mais elles sont antérieures au xie s. et peuvent être liées à la fondation de l’église Saint-Germain, dans un suburbium de la cité.

2Un pont est construit en bordure ouest du site, sans doute en remplacement du pont antique ; les datations dendrochronologiques indiquent une mise en chantier autour de 1008. Plusieurs réfections sont perceptibles, jusque dans les premières décennies du xiie s. Une forte construction, perpendiculaire au pont, est édifiée vers 1050. Elle peut marquer une phase de fortification. Un empierrement grossier entoure une mare formée sur l’ancien chemin creux, à proximité immédiate du pont. Les niveaux boueux associés livrent un très abondant mobilier métallique (fers d’équidés, armes, monnayage), attestant la présence de cavaliers, sinon le stationnement d’une troupe à proximité.

3À partir du xiie s., la berge s’assèche progressivement. Elle sert au rejet des artisans travaillant le cuir. Quelques bâtiments, associés à des puits formés de tonneaux, ainsi que quelques fosses de travail peuvent être associées à cet artisanat (tannage). Une importante modification intervient au milieu du xve s., avec la construction de la seconde enceinte de Rennes. Le quartier reste voué à l’artisanat du cuir, comme en témoigne un imposant dépotoir qui a livré des milliers de débris de tannage, cordonnerie, « baudrairie », etc. Une rue remplace la portion de pont situé intra-muros, débouchant sur une porte précédée d’un nouveau pont sur lequel on trouve une halle. Des maisons sur solins de pierre s’alignent le long de la nouvelle rue Saint-Germain.

4Une nouvelle restructuration intervient après l’abandon et la destruction de l’enceinte à la fin du xvie s. Une rue est créée sur le tracé de l’ancienne muraille. Les propriétés foncières sont remodelées et parfois réunies pour recevoir un hôtel particulier sans doute lié à la fixation du parlement à Rennes au milieu du xviie s. De nouvelles maisons bordent la rue Saint-Germain. Elles restent construites sur le modèle médiéval, avec un rez-de-chaussée voué au commerce ou à l’artisanat. Elles sont bâties en pan de bois, sur des solins bas en maçonnerie. D’imposants massifs fondés sur pieux de bois supportent les cheminées. L’installation de couloirs depuis la rue, desservant des cages d’escalier, indique une nouvelle distribution et la division des maisons en appartements après l’incendie de 1720. Les arrière-cours se densifient progressivement et reçoivent des annexes vouées aux installations d’hygiène, et d’un réseau d’eaux usées à l’orée du xxe s. Le quartier reste populaire, des boutiques s’ouvrent toujours sur la rue (forge, café, cordonnerie) jusqu’à sa destruction, lors d’un bombardement dans la nuit du 9 juin 1944. Les ruines sont nivelées après la guerre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Beuchet, « Rennes (Ille-et-Vilaine). Place Saint-Germain »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 192.

Référence électronique

Laurent Beuchet, « Rennes (Ille-et-Vilaine). Place Saint-Germain » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 05 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7229

Haut de page

Auteur

Laurent Beuchet

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Laurent Beuchet

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals