Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Savenay (Loire-Atlantique). La Touchelais

Responsable d’opération : Antoine Le Boulaire
Notice rédigée avec Édith Peytremann
p. 197

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0141837

Texte intégral

1En amont de l’estuaire de la Loire, à une trentaine de kilomètres de Saint-Nazaire, le site est localisé en bordure occidentale d’un plateau présentant un pendage orienté E-O vers un petit ruisseau.

2Une occupation médiévale fait suite à des occupations antiques et protohistoriques. Elle débute probablement vers le début du viiie s. pour s’achever vers la fin du xive s. Les vestiges découverts, arasés et partiellement détruits par l’occupation militaire du xxe s., prennent place dans un terroir aménagé par des fossés, dont certains forment un important enclos, et par au moins un axe de circulation identifiable grâce à ces deux fossés bordiers.

3Pour les viiie-xie s., une exploitation agricole comprenant probablement un bâtiment excavé sur solins, des constructions sur poteaux, dont les plans ne sont plus lisibles, des fosses et un silo, est envisagée. La céréaliculture se distingue par sa diversité puisque sept espèces de céréales ont été identifiées.

4Les vestiges des xiie-xiiie s. sont particulièrement ténus : fossés, solins et trous de poteau. Leur localisation en limite de fouille n’a pas permis de s’assurer de leur fonction : aménagement d’une zone humide ou vestige d’un habitat. L’occupation attribuée aux xiiie-xive s. est elle aussi arasée. Elle correspond probablement aux restes d’une construction sur solins qui a livré un fermail en alliage cuivreux et un peu de céramique.

5Après une période de reprise de la végétation, le site est réoccupé à partir du début du xxe s. par un camp militaire. À partir de 1940, l’armée allemande y installe un camp de prisonniers « indigènes » (Fronstalag 182) et un hôpital militaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Édith Peytremann, « Savenay (Loire-Atlantique). La Touchelais », Archéologie médiévale, 46 | 2016, 197.

Référence électronique

Antoine Le Boulaire, Édith Peytremann, « Savenay (Loire-Atlantique). La Touchelais » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 23 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7246

Haut de page

Responsable d’opération

Antoine Le Boulaire

Inrap

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals