Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Seclin (Nord). 9, place Charles-de-Gaulle

Responsable d’opération : Guillaume Lassaunière
p. 197

Entrées d’index

Année de l'opération:

2015
Haut de page

Texte intégral

1La zone d’intervention se situe au centre historique de la commune, juste au nord de la collégiale Saint-Piat qui marque, depuis la période carolingienne, le cœur de l’ancien quartier canonial. Depuis une vingtaine d’années, plusieurs opérations d’archéologie préventive ont révélé sur ce secteur les traces du chantier de construction de l’église par le biais de structures artisanales : un mélangeur à mortier mécanique et un four de verrier, utilisés de manière synchrone autour du milieu du xe s. À partir du siècle suivant, cet espace est dévolu au cimetière paroissial qui se développe in situ jusqu’au xve s. avant l’aménagement d’une place du marché.

2Le Moyen Âge classique offre plusieurs structures en creux perforant le terrain naturel. Celles-ci n’ont pas livré d’indices fiables quant à leur fonction première, mais leur réformation est effective au xiie s. comme l’indique la céramique à dégraissant coquillier de production tardive. La période à laquelle ces fosses sont colmatées correspond à une déprise progressive de ce secteur et fait l’objet d’un important amendement du sol de type minéral en vue d’une mise en culture. L’exploitation des terres se poursuit jusqu’au xve s., avant d’être supplantée par une activité d’extraction de craie illustrée par une importante fosse creusée en palier. Les nombreux déchets de taille et les blocs à peine équarris sont à mettre en relation avec l’aménagement de la place plus au sud et peut-être également avec la reconstruction de la tour clocher de la collégiale, qui a subi d’importants dommages à la suite d’un incendie au milieu du xive s.

3À partir du xvie s., les vestiges d’une maison de ville construite en bordure de la place ont été identifiés, notamment un foyer de cheminée constitué de fins carreaux de terre cuite disposés de chant. Trois états successifs de construction ont pu être mis en évidence avant que l’habitat ne soit définitivement détruit au cours de la première guerre mondiale. La parcelle attenante, qui faisait office de jardin, n’a pas livré de vestiges significatifs.

4Les recherches engagées sur ce secteur de la place n’ont pas permis de circonscrire l’étendue du premier cimetière paroissial, mais ont néanmoins fourni des renseignements sur une urbanisation tardive de ces parcelles à partir de la période moderne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Lassaunière, « Seclin (Nord). 9, place Charles-de-Gaulle »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 197.

Référence électronique

Guillaume Lassaunière, « Seclin (Nord). 9, place Charles-de-Gaulle » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 29 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7248

Haut de page

Auteur

Guillaume Lassaunière

ville de Seclin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guillaume Lassaunière

ville de Seclin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals