Navigation – Plan du site

AccueilNuméros46Chronique des fouilles médiévales...I. – Construction et habitats civ...I 1. – Opérations de terrainToulouse (Haute-Garonne). Port-Vi...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Toulouse (Haute-Garonne). Port-Viguerie

Responsable d’opération : Vincent Buccio
p. 199

Texte intégral

1À Toulouse, l’urbanisation de la rive gauche de la Garonne est considérée comme médiévale. En tout état de cause, aucune trace historique ou archéologique d’un habitat antérieur au xiie s. n’est connue à ce jour. La prescription d’un diagnostic au Port-Viguerie, au bord du fleuve, a permis l’étude d’un secteur de ce quartier peu étudié sur le plan archéologique. L’emprise est structurée par les aménagements des berges de la Garonne réalisés dans les années 1770-1780.

2Le diagnostic et l’étude historique qui l’accompagne ont montré une occupation limitée à la période moderne. Des maçonneries de plusieurs maisons figurées sur le plan cadastral de 1680 ont été mises au jour, ainsi qu’un cimetière installé en 1638 et déclassé lors de l’aménagement des berges. Un lot de céramique domestique de plus de 11 kg attribuable au xviie s. a par ailleurs été mis au jour. Il constitue un ensemble remarquable par sa richesse typologique dans le contexte local. L’aménagement des berges, très bien documenté par les sources écrites puisque l’on dispose d’un registre de la construction et des terrassements, a été mis en évidence. On observe l’arasement des bâtiments anciens et l’élévation de maçonneries toujours visibles dans le paysage, mais le traitement du mur de clôture du cimetière est plus surprenant. Ce dernier a été démantelé presque jusqu’à la base de sa fondation, et la tranchée de récupération comblée essentiellement avec des ossements humains issus des terrassements réalisés dans le cimetière. Ce comblement inhabituel, large et profond de 0,60 m, a été observé sur une longueur de près de huit mètres.

3Enfin, le mur de quai construit en grand appareil dans les années 1770 et destiné à mettre en scène l’accès à la ville depuis le fleuve, en symétrique aux aménagements de la rive droite, a été ponctuellement observé à une douzaine de mètres de la berge actuelle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Buccio, « Toulouse (Haute-Garonne). Port-Viguerie »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 199.

Référence électronique

Vincent Buccio, « Toulouse (Haute-Garonne). Port-Viguerie » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 21 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7256 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7256

Haut de page

Responsable d’opération

Vincent Buccio

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search