Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Villers-au-Tertre (Nord). Rue du presbytère

Responsable d’opération : Damien Censier
p. 203-204

Entrées d’index

Année de l'opération:

2015
Haut de page

Texte intégral

1Les fouilles, sur une superficie de près de 9 000 m², se placent le long de la rue du presbytère, sur les franges méridionales du village actuel. Près de 2 440 unités d’enregistrement (UE) ont été géolocalisées, relevées et photographiées. Les vestiges correspondent à un habitat rural structuré s’installant sur une zone vierge de vestiges antérieure dans le courant du xive s. Ce « lotissement » est sans doute le fait d’une volonté seigneuriale.

2Quatre possibles unités d’habitations ont été mises en évidence, se développant le long d’une chaussée ancienne. De ces ensembles, un seul (habitat II) présente un état de conservation correct. La construction principale, de plan rectangulaire (14 m sur 5 m), prend place sur une fosse d’installation, excavée plus ou moins profondément sur l’ensemble de son emprise. Les fondations des murs gouttereaux constituées de moellons de grès, en grande partie pillés lors de la phase d’abandon, délimitent le développement de la construction au nord comme au sud. La fosse d’installation principale a piégé les divers niveaux de sol, d’usage et de remblais constitutifs des états successifs du bâtiment.

3La construction, divisée en plusieurs pièces au cours de son usage, est dotée non seulement d’aménagements de stockage (cellier, cave parementée), mais également d’équipements de confort (puits à eau, four et cheminée). En élévation, cette construction se caractérise par des murs à pans de bois reposant sur des fondations en grès. Le très faible nombre de terres cuites architecturales (tuiles, briques) semble confirmer un usage réduit et paraît exclure la présence de toitures en tuiles sur les constructions de la zone.

4Associés à ces constructions principales, des aménagements secondaires, le plus souvent légèrement excavés, ont pu servir tant à la protection du bétail qu’au stockage de fourrage ou de diverses denrées. Les fosses de stockage, de tailles variables, mais toujours de plan régulier, se placent soit au sein des constructions (et sont alors à considérer comme « armoire de sol ») soit à l’extérieur de celles-ci, et sont alors à interpréter comme de petites caves (celliers). Les fosses d’aisances, de plan circulaire ou quadrangulaire, paraissent localisées à l’extérieur des constructions, mais toujours à proximité immédiate de celles-ci. Leur contenu contribue à l’amendement du jardin ou courtil, placé à l’arrière de la zone d’habitat et délimité par un fossé d’enclos. Cet espace à vocation horticole est ponctué de rares chablis et de quelques fosses. Au sud, un chemin creux reprenant le tracé d’un fossé plus ancien (pourpris ?) semble délimiter le développement du village dans cette direction. Le mobilier céramique comme les divers objets de la vie courante mis au jour dans les structures sont de nature assez classique et illustrent le statut social peu élevé des villageois habitant cette rue.

5Cette occupation, après deux siècles d’activité, disparaît brutalement dans les dernières années du xvie s. Cet arrêt est sans doute à mettre en lien avec les épisodes militaires opposant le royaume de France aux Pays-Bas espagnols. Le relatif bon état de conservation du site permet d’observer l’organisation spatiale d’un habitat villageois daté de la fin de la période médiévale.

Villers-au-Tertre, photographie zénithale du bâtiment I de l’habitat II.

Villers-au-Tertre, photographie zénithale du bâtiment I de l’habitat II.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Villers-au-Tertre, photographie zénithale du bâtiment I de l’habitat II.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7268/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 980k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Damien Censier, « Villers-au-Tertre (Nord). Rue du presbytère »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 203-204.

Référence électronique

Damien Censier, « Villers-au-Tertre (Nord). Rue du presbytère » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 29 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7268

Haut de page

Auteur

Damien Censier

Communauté d’Agglomération du Douaisis

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Damien Censier

Communauté d’Agglomération du Douaisis

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals