Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Lorris (Loiret). Rue du Prieuré

Responsable d’opération : Simon Bryant
p. 222

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0136740

Texte intégral

1L’histoire du bourg de Lorris avant le xiie s. reste mal connue à cause de la destruction des archives départementales du Loiret en 1940. Au xiiie siècle, Lorris possédait quatre établissements religieux : l’église paroissiale Notre-Dame, le prieuré Saint-Sulpice, l’Hôtel-Dieu et la maladrerie Saint-Lazare. De plus, un prieuré de l’ordre de Fontevraud appartenant à La Madeleine d’Orléans se trouvait sur les terres de Lorris, à 6 km au SE.

2D’après Maurice Prou, le prieuré Saint-Sulpice aurait été une cella fondée au ixe s. et dépendant de l’abbaye de Fleury. La première mention d’un prieur date de 1068. Au xiie s., le statut élevé du prieur dans l’hiérarchie de l’abbaye permet d’importants travaux à partir des années 1140. L’importance économique du domaine perdure malgré les déprédations subies lors de la guerre de Cent Ans et des guerres de Religion.

3Aujourd’hui, le seul vestige du prieuré consiste en une grande maison de ferme qui intègre quelques éléments d’architecture médiévale. En 1990, des travaux ont permis la découverte du cimetière du prieuré à une cinquantaine de mètres à l’est de l’enclos. Les 400 m² fouillés ont livré une vingtaine de sépultures dont plusieurs ont pu être datées du xive s. Quatre sondages d’une superficie totale de 153 m² ont été réalisés lors d’un diagnostic archéologique des parcelles au NO et au sud de la maison actuelle. Le terrain au NE, très humide, s’est avéré négatif ; les vestiges de deux drains agricoles composés de branchages et de fougères enfouis sous des remblais attestent les efforts pour assainir les lieux, attribuables à la période contemporaine. Au sud de la ferme, les sondages ont mis en évidence une séquence de remblais récents qui scellent un horizon d’occupation médiéval identifié sous la forme d’une couche de débris de démolition mélangés avec l’argile du substrat. Les tessons de céramique trouvés dans ce niveau couvrent une fourchette chronologique fin xive-xve s.

4Si cette intervention n’a pas permis de découvrir des vestiges concrets du prieuré, la distribution des découvertes archéologiques permet au moins de cerner la localisation des bâtiments du prieuré qui doivent se trouver dans la parcelle de l’actuelle ferme et de ses dépendances.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Simon Bryant, « Lorris (Loiret). Rue du Prieuré », Archéologie médiévale, 46 | 2016, 222.

Référence électronique

Simon Bryant, « Lorris (Loiret). Rue du Prieuré » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7320

Haut de page

Auteur

Simon Bryant

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Simon Bryant

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals