Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Metz (Moselle). 4, rue Marchant

Responsable d’opération : Marie-Paule Seilly
p. 223

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015
Haut de page

Texte intégral

1L’intervention sur les façades en cours de ravalement de l’immeuble situé au n o4 de la rue Marchant à Metz a été réalisée en raison de son emplacement présumé être celui de l’église Saint-Ferroy, aujourd’hui disparue. On connaît très peu de choses sur cet édifice sinon qu’il figure sur la liste stationale de Metz datée de la seconde moitié du viiie s. et qu’il est attesté comme église paroissiale en 1190. Aucune des dispositions anciennes de l’édifice n’est connue, pas plus que le détail des travaux réalisés au xvie s. Cependant, un plan de 1732 de la ville révèle que cette église avait un plan orienté, de type basilical, en trois vaisseaux de quatre travées de dimensions équivalentes et abside à cinq pans. Une sacristie flanquait l’édifice au SE.

2Ce sanctuaire perd son rang de paroisse au xvie s. et devient, en 1564, l’église du couvent des Sœurs de l’Ave Maria ou Sœurs Colettes (Clarisses réformées par sainte Colette au xve s.) jusqu’à la Révolution, puis il disparaît en 1810 lors de la construction, à l’emplacement même de la nef de l’église, d’un hôtel particulier organisé autour d’une cour centrale.

3L’observation des maçonneries décrépies des façades accessibles de cet immeuble a révélé une construction très homogène attribuable au xixe s. à l’exception toutefois de la façade centrale sur cour où sont apparus plusieurs éléments antérieurs appartenant à l’église. Il s’agit d’une part, d’un fût de colonne nue dont la base n’a pu être observée en raison de la disposition de l’échafaudage et dont le sommet, situé à près de 5 m du sol actuel, est dénué de chapiteau. Il s’agit du support de la quatrième travée du vaisseau central, sur lequel viennent s’appuyer deux arcs ogivaux, l’un à l’est et l’autre à l’ouest. L’intérieur de chacune de ces arcatures a été maçonné au xixe s. afin d’y installer des fenêtres en rez-de-chaussée et au premier étage. Des traces de peinture murale ont été identifiées en partie haute de cette colonne.

4D’autre part, on a pu observer le support de la cinquième travée couverte par l’abside, qui est constitué par une colonne dont le fût présente une hauteur et un diamètre plus importants ainsi que plusieurs amorces d’arcatures détruites. Contrairement au support précédent, celui-ci a été fortement pioché afin de respecter l’alignement de la nouvelle façade mais sa base cylindrique décorée d’une scotie, reposant sur un socle cubique sont encore identifiables.

5Enfin, une phase d’aménagement intermédiaire a également été repérée grâce à la présence d’un arc partiellement conservé entre le rez-de-chaussée et le premier étage. Cette structure semble coïncider avec le creusement de deux grosses encoches dans le fût du support de la cinquième travée.

6En l’absence d’observation réalisée à l’intérieur de l’immeuble, il est actuellement impossible de préciser la présence d’autres vestiges de l’église.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Paule Seilly, « Metz (Moselle). 4, rue Marchant », Archéologie médiévale, 46 | 2016, 223.

Référence électronique

Marie-Paule Seilly, « Metz (Moselle). 4, rue Marchant » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7321

Haut de page

Auteur

Marie-Paule Seilly

ministère de la Culture

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie-Paule Seilly

ministère de la Culture

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals