Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Poligny (Jura). Ancienne église des Jacobins

Responsable d’opération : Stéphane Guyot
p. 227

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015
Haut de page

Texte intégral

1L’opération archéologique menée dans l’ancienne église des Jacobins (xiiie s.) s’inscrit dans l’étude d’avant‑projet de la restauration des intérieurs. Elle a consisté à identifier, étudier et décrire tous les niveaux de circulation et comblements découverts dans l’emprise de six sondages. Ces derniers sont implantés et répartis dans plusieurs espaces de l’édifice. Les données collectées étayent le discours de l’architecte en chef des Monuments historiques en apportant les preuves, interprétations et restitutions des sols mis au jour.

2Les sondages ont permis d’identifier des comblements essentiellement tardifs, alors que quelques indices du monument primitif ne sont repérés que par bribes dans les sondages 2 et 3. Quelques vestiges sont épargnés par les reconstructions et aménagements postérieurs, en particulier ceux menés dans le courant du xviie s. Ces travaux marquent aussi profondément le reste du sous-‑sol de l’église, en particulier dans la moitié occidentale (sondages 4, 5 et 6). La très grande majorité des remblais contient des productions céramiques modernes et des os humains épars. Le sous-sol apparaît ainsi largement remanié jusqu’à près de 1,20 m de profondeur dans les sondages 5 et 6. Les causes d’un tel brassage ne sont pas expliquées par la fouille, ni suggérées par les sources écrites. En revanche, les vestiges de deux marches et d’un seuil sont conservés dans le portail nord primitif (sondage 6). Ces éléments maçonnés, incorporés à la longrine, permettent d’appréhender l’altitude des sols interne et externe, totalement supprimés par la reprise du sous-sol. Malgré tout, les examens des quelques traces décelées lors de la fouille et de l’analyse du bâti documentent néanmoins les circulations du bâtiment originel ainsi que celles plus tardives. Tous les indices découverts laissent à penser que la préparation du sol en mortier de chaux, visible dans chacune des emprises, appartient à une reprise de maçonnerie de grande ampleur. Il s’agit de la reconstruction de la chapelle des Brun, du chœur et de la dernière travée orientale de la nef. Le retable encore en place est également installé durant cette phase de construction. Ces travaux sont réalisés entre 1693 et 1698 et engendrent les bouleversements du sous-sol.

3Les résultats de la fouille permettent donc de connaître deux niveaux de circulation de l’église, le premier, primitif (vers 1248), exclusivement observé dans la moitié occidentale, et le second installé entre 1693 et 1698, dont l’intervalle 1696-1698 est privilégié. Leur restitution fondée sur une documentation textuelle et iconographique, de mesures altimétriques abondantes, apporte de nombreuses informations au service des interprétations archéologiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Guyot, « Poligny (Jura). Ancienne église des Jacobins », Archéologie médiévale, 46 | 2016, 227.

Référence électronique

Stéphane Guyot, « Poligny (Jura). Ancienne église des Jacobins » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 23 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7335

Haut de page

Auteur

Stéphane Guyot

Éveha

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Stéphane Guyot

Éveha

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals