Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Sainte-Geneviève (Oise). Abords de l’église

Responsable d’opération : Hélène Dulauroy-Lynch
p. 232

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015
Haut de page

Texte intégral

1La commune de Sainte-Geneviève a entrepris de restaurer son église, inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Dans ce cadre, des réseaux de natures variées doivent être réalisés autour de l’édifice. Il s’agit de tranchées de drainage au nord et d’évacuation des eaux pluviales et d’éclairage au nord et au sud de l’église. Le SRA de Picardie a été saisi de ce dossier et a prescrit une surveillance de travaux, ces derniers se situant dans une zone archéologiquement sensible.

2Le premier objectif était de vérifier la présence de vestiges antérieurs ou contemporains de l’église qui remonte au xiie s. et qui a été remaniée plusieurs fois au Moyen Âge et à l’époque moderne. On pouvait notamment s’attendre à trouver des sépultures au nord de l’église où s’étendait un cimetière. Si aucune structure archéologique en place n’a été observée, au nord, l’existence d’un ancien cimetière a été confirmée par la présence d’ossements humains erratiques perturbés par les aménagements successifs. Le cimetière lui-même n’a pas été atteint en raison de la faible profondeur des tranchées. Au sud, aucune trace de sépulture n’a été trouvée. Les ossements n’ont pas pu être datés, en l’absence de mobilier associé.

3Le deuxième objectif visait à observer le système des fondations et de construction de l’édifice. Les tranchées situées au pied des murs gouttereaux et des contreforts ont ainsi permis plusieurs constats. Au nord comme au sud, le mode de construction des fondations et le lien avec les murs en élévation montrent que l’ensemble de la construction est homogène. Les fondations sont par ailleurs contemporaines des structures qu’elles supportent même si l’ensemble de l’église date de périodes différentes. Par ailleurs, au nord, comme au sud, les contreforts sont contemporains des murs gouttereaux et n’ont pas été ajoutés plus tard. Aucun indice ne permet toutefois de préciser la datation de la construction.

Sainte-Geneviève, abords de l’église.

Sainte-Geneviève, abords de l’église.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Sainte-Geneviève, abords de l’église.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7343/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 608k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hélène Dulauroy-Lynch, « Sainte-Geneviève (Oise). Abords de l’église », Archéologie médiévale, 46 | 2016, 232.

Référence électronique

Hélène Dulauroy-Lynch, « Sainte-Geneviève (Oise). Abords de l’église » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7343

Haut de page

Auteur

Hélène Dulauroy-Lynch

service archéologique départemental de l’Oise

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Hélène Dulauroy-Lynch

service archéologique départemental de l’Oise

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals