Navigazione – Mappa del sito
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Coucy-le-Château-Auffrique (Aisne). Porte de Laon

Responsabile dell'operazione: Thierry Galmiche
p. 255

Termini di indicizzazione

Anno dell'operazione:

2015
Torna su

Testo integrale

1Dans la perspective d’une ouverture au public de la porte de Laon, seul accès à la ville de Coucy par le plateau au bout duquel elle est construite, plusieurs opérations d’archéologie ont été réalisées depuis 2009. En 2015, afin de régler un problème d’arrivée d’eau au niveau de la caponnière nord, des investigations ont été menées pour caractériser les éventuels niveaux archéologiques conservés. Un relevé pierre à pierre de cet ouvrage défensif a également été réalisé.

2La chronologie de l’aménagement des différents systèmes défensifs mis en place devant la porte de Laon a été précisée. La défense de cet accès à la ville est structurée dès le xiiie s. par une porte précédée d’une barbacane. Un premier viaduc relie ces deux constructions ; un second permet d’enjamber la contrescarpe depuis la barbacane. Cet ouvrage avancé, dont la morphologie initiale est indéterminée, est reconstruit entre 1480 et 1520. Il est équipé d’une galerie périphérique de contremine dans laquelle des ouvertures de tir ont été ménagées. Une porte permettant aux défenseurs une sortie dans les fossés est aussi établie dès sa conception. La protection du viaduc reliant la porte de Laon à la barbacane par un mur en glacis intervient ensuite tout en préservant la porte basse de la barbacane. L’étape suivante concerne la mise en place en 1552 d’une caponnière, vraisemblablement sur chaque flanc de ce viaduc. Afin de permettre d’accéder aux positions de tir protégées par ce nouveau mur, un réduit est aménagé devant la porte menant à la galerie de contremine. Il permet la communication entre la barbacane et les postes de tir situés dans la caponnière. La possibilité pour le défenseur d’effectuer des sorties dans le fossé depuis la caponnière a également été retenue.

3D’autres éléments inédits complètent le dispositif défensif. Des restes de constructions ont ainsi été interprétés comme les vestiges d’une fausse-braie qui protégeait la tour nord de la porte de Laon et la courtine contiguë. Sa mise en œuvre, postérieure à 1552, est antérieure à la première moitié du xviie s. L’examen des différentes représentations conservées depuis le début du xixe s. montre, de surcroît, que des casemates avaient été établies en partie haute de la barbacane.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Thierry Galmiche, « Coucy-le-Château-Auffrique (Aisne). Porte de Laon »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 255.

Notizia bibliografica digitale

Thierry Galmiche, « Coucy-le-Château-Auffrique (Aisne). Porte de Laon » [scheda archeologica],Archéologie médiévale [Online], 46 | 2016, online dal 15 février 2018, consultato il 05 avril 2020. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/7399

Torna su

Autore

Thierry Galmiche

conseil départemental de l’Aisne

Articoli dello stesso autore

Torna su

Responsabile dell'operazione

Thierry Galmiche

conseil départemental de l’Aisne

operazione (i) diretta (e) da questo archeologo

Torna su

Diritti d'autore

Archéologie Médiévale

Torna su
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals