Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Épinal (Vosges). Place de l’Âtre, rue Jeanmaire, rue de la Maix

Responsable d’opération : Myriam Dohr
p. 256-257

Entrées d’index

Année de l'opération:

2015
Haut de page

Texte intégral

1Deux opérations archéologiques de suivi de travaux ont été déclenchées en début d’année 2015 à Épinal, à l’occasion de l’enfouissement d’un réseau de tuyaux de chauffage dans le centre ancien de la ville. La première opération, place de l’Âtre, a permis de préciser la limite NE d’un cimetière paroissial daté des xiiie-xvie s. et de découvrir des tombes probablement plus anciennes. Les travaux qui ont suivi, rue Jeanmaire, ont mis en évidence une succession de niveaux d’occupation dont les plus anciens pourraient être attribués au haut Moyen Âge. Les nombreux murs et reprises de maçonneries observés dans cette rue élargie au xxe s. témoignent de la dynamique de l’urbanisme dans ce quartier d’Épinal depuis l’époque médiévale.

2La surveillance archéologique a ensuite repris rue de la Maix, alors que les travaux s’apprêtaient à rencontrer d’éventuels vestiges de la porte médiévale de la Fontaine. C’est ainsi que le rempart de la ville du xiiie s. a pu être observé sur 1,50 m de haut. Cette importante maçonnerie de blocs taillés vient recouper une chaussée en pavés de grès rose plus ancienne. À hauteur de l’ancienne porte médiévale, la tranchée a révélé un ensemble de maçonneries délimitant deux fosses parallèles rectangulaires, qui signalent l’emplacement probable d’un pont-levis.

3Les observations archéologiques se sont terminées à l’aplomb de l’ancien fossé de la ville. Celui-ci est en partie occupé dans ce secteur par un ensemble de quatre murs non contemporains qui pourraient être des vestiges d’une ou plusieurs piles de l’ancien pont médiéval. Un assemblage de poutres de bois découvert à 4 m de profondeur témoigne, soit de l’emplacement d’une structure en bois plus ancienne, soit d’aménagements liés à la construction du pont.

4Les vestiges découverts à Épinal lors de ces deux opérations se sont avérés riches d’enseignements. La phase d’étude et les datations par 14C et dendrochronologie devraient permettre de compléter les connaissances sur la topographie médiévale et moderne de la ville d’Épinal.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Myriam Dohr, « Épinal (Vosges). Place de l’Âtre, rue Jeanmaire, rue de la Maix »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 256-257.

Référence électronique

Myriam Dohr, « Épinal (Vosges). Place de l’Âtre, rue Jeanmaire, rue de la Maix » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 03 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7406

Haut de page

Auteur

Myriam Dohr

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Myriam Dohr

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals