Navigation – Plan du site

AccueilNuméros46Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III 1. – Opérations de terrainPoitiers (Vienne). 10, rue du Mar...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Poitiers (Vienne). 10, rue du Marché Notre-Dame

Responsable d’opération : Fabrice Mandon
p. 265-266

Texte intégral

1Les vestiges de l’ancien pont menant au palais des comtes de Poitiers (actuellement Palais de Justice) sont encore conservés, noyés dans des constructions postérieures et sous le passage dénommé « échelle du palais ». Il s’agit de quatre arcades, presque intactes, avec une élévation nord conservée jusqu’à hauteur de l’ancien parapet roman.

2En préalable au réaménagement du no 10, rue du Marché Notre-Dame, l’expertise archéologique du bâti avait pour but d’établir des préconisations destinées à assurer la bonne conservation des vestiges. L’intervention a consisté à réaliser un relevé topographique des espaces concernés par le projet (rez-de-chaussée et entresol) et plusieurs coupes et élévations. Quelques sondages ont été effectués dans les enduits en ciment.

3Malgré les transformations du xxe s., le potentiel archéologique est important et ne concerne pas uniquement les vestiges du pont. Trois des arcades, presque intactes, se situent au no 10. Elles consistent en trois voûtes transversales en berceau brisé. L’ensemble repose sur des piliers composés dont les ressauts correspondent aux différents rouleaux des arcs. L’élévation latérale nord est encore visible sur toute sa hauteur, malgré la partition de l’espace en plusieurs niveaux : les arcades ornées d’une archivolte étaient à l’origine cernées par des dosserets ou des colonnes engagées, et une corniche sur modillons sculptés couronnait l’ensemble. En partie basse, deux des piles étaient évidées par de petites arcades. La 4e travée se situe dans la propriété voisine et présente également une voûte en berceau brisé, mais perpendiculaire aux précédentes. Cette disposition semble liée au fait que le passage menant au palais formait un coude, dès l’origine, pour ne pas empiéter sur la rue. Il n’est pas possible de déterminer si d’autres travées complétaient l’ensemble vers le sud. L’appareillage, la modénature ou encore les modillons sculptés plaident pour une construction du pont antérieure à celle de la grande salle du Palais vers 1200. Il peut remonter à la 1re moitié du xiie s.

4Très rapidement, les anciens fossés du Palais ont été occupés par des habitations. Les traces d’aménagements en relation avec cette transformation sont encore perceptibles. Les principales modifications sont anciennes, et attribuables pour la plupart à la fin du Moyen Âge-xvie s. : obturation des arcades du côté sud, réaménagements des espaces (éventrement d’une des piles, percement d’une porte dans les autres), modifications ponctuelles. Ces travaux sont à mettre en relation avec la construction de maisons de part et d’autre du pont : en 1517, une maison est mentionnée « dans l’échelle du palais ». Les espaces situés sous le pont ont été annexés par la maison située au nord. Cette dernière est bien conservée, notamment sa partie arrière à hauteur de la travée 3 : c’est une maison en pan de bois, conservant encore le plancher de son 1er étage ancré dans l’élévation du pont, avec une poutre reposant sur deux consoles sculptées. La présence d’un chevêtre suggère la présence d’un conduit de cheminée du côté nord. Les transformations sont également bien perceptibles en sous-sol : consoles pour le plancher du rez-de-chaussée, espaces annexes voûtés, cloisons intermédiaires (dont vraisemblablement un escalier en vis). D’autres aménagements de moindre ampleur sont présents et parfois difficilement compréhensibles sans piquetage complet (trous d’encastrement de structures en bois). Ils peuvent être anciens ou liés à l’utilisation du bâtiment comme magasin durant le xixe et le xxe s.

Poitiers, 10, rue du Marché Notre-Dame, plan du rez-de-chaussée.

Poitiers, 10, rue du Marché Notre-Dame, plan du rez-de-chaussée.

DAO Fabrice Mandon, Atemporelle

Haut de page

Table des illustrations

Titre Poitiers, 10, rue du Marché Notre-Dame, plan du rez-de-chaussée.
Crédits DAO Fabrice Mandon, Atemporelle
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7432/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 430k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabrice Mandon, « Poitiers (Vienne). 10, rue du Marché Notre-Dame »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 265-266.

Référence électronique

Fabrice Mandon, « Poitiers (Vienne). 10, rue du Marché Notre-Dame » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 30 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7432 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7432

Haut de page

Auteur

Fabrice Mandon

Atemporelle

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Fabrice Mandon

Atemporelle

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search