Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Roquebrune-sur-Argens (Var). Sainte-Candie

Responsable d’opération : Jean-Antoine Segura
p. 268

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015
Haut de page

Texte intégral

1Les fouilles ont repris en août et septembre 2015 sur l’habitat de hauteur de Sainte-Candie, qui a fait l’objet de plusieurs campagnes dirigées par Frédérique Bertoncello et Yann Codou entre 2000 et 2004. L’opération a porté sur un quartier sommital du site et sur les terrasses situées sur son versant sud.

2Sur le sommet, la fouille a mis en évidence une réoccupation, au moins partielle, du site en plusieurs phases entre la fin du viie s. et le courant du viiie s. Ainsi, environ un siècle et demi après l’effondrement des structures liées à la première occupation, datées entre la fin du ve s. et le début du vie s., la réoccupation s’est traduite par un entassement des niveaux d’effondrement le long des murs primitifs, pour former des solins de pierres qui ont probablement supporté des superstructures en matières périssables. À ce premier état ont immédiatement succédé deux autres états caractérisés par le recouvrement progressif des solins de pierre puis la réorganisation totale des structures décelables par la présence d’une vingtaine de trous de poteau de faible diamètre, recouverts par un important niveau de pierres en vrac correspondant sans doute à un ultime effondrement. Cette dernière occupation laisse entrevoir une structure en matériaux mixtes pour laquelle il est, en l’état, difficile de préciser une fonction ou un quelconque plan. Seule l’extension de l’emprise de la fouille permettra, peut-être, d’apporter des indices supplémentaires. La découverte d’une cinquantaine de scories de fer concentrées principalement autour de deux structures négatives, interprétées comme des fosses, permet néanmoins d’entrevoir une activité métallurgique pour ce dernier état. Le mobilier découvert dans les niveaux de recouvrement des solins de pierres, ainsi que dans la réorganisation finale, indique une chronologie resserrée dans le courant du viiie s. Cette datation fait écho à la découverte, entre 2000 et 2004, d’une obole de Marseille et d’un denier de Touraine, frappés respectivement au début et vers le milieu du viiie s. Ces monnaies ont été mises au jour dans les niveaux de réoccupation d’un bâtiment faisant face à celui fouillé en 2015 et dans les derniers niveaux d’effondrement disposés dans la ruelle qui les sépare.

3Sur le versant sud, une terrasse a livré un niveau d’occupation, caractérisé par un sol noir charbonneux très épais et des structures creusées, à savoir deux fosses (une est incertaine) et un trou de poteau. La présence d’amphores africaines combinées à des céramiques modelées locales, atteste d’une occupation entre ve s. et viie s. Ces résultats, ajoutés à ceux issus d’un autre sondage sur une terrasse du même versant en 1996, indiquent une occupation des pentes en dehors de l’emprise du rempart, contemporaine à l’occupation du sommet, mais selon des rythmes et des modalités qui restent encore à préciser.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Antoine Segura, « Roquebrune-sur-Argens (Var). Sainte-Candie », Archéologie médiévale, 46 | 2016, 268.

Référence électronique

Jean-Antoine Segura, « Roquebrune-sur-Argens (Var). Sainte-Candie » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 19 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7437

Haut de page

Auteur

Jean-Antoine Segura

université de Caen Normandie

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-Antoine Segura

université de Caen Normandie

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals