Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
V. – Installations artisanales
V B2. – Carrières, mines et métallurgie : prospections

Huez, Oz-en-oisans, Vaujany, Auris, La Garde (Isère). Les mines polymétalliques médiévales du Massif des Rousses (Oisans-Isère)

Responsable d’opération : Marie-Christine Bailly-Maître
p. 308

Entrées d’index

Année de l'opération:

2015
Haut de page

Texte intégral

1La fouille du quartier industriel qui s’est développé à l’extrémité occidentale du plateau de Brandes a débuté en 1999 dans le cadre d’un programme intitulé : « L’eau et ses usages dans une grande entreprise minière médiévale ».

2L’étude incluait les vastes aménagements hydrauliques qui sillonnent le plateau ainsi que les structures associées. Elle a mis au jour un complexe intégré concentrant l’ensemble de la chaîne opératoire du traitement minéralurgique du minerai extrait à Brandes.

3Les campagnes 2013 et 2014 ont livré un moulin à minerai en place, le premier fouillé en Europe. C’était l’élément manquant dans le processus d’enrichissement du minerai. Les connaissances acquises au cours de ces 16 campagnes de terrain viennent compléter les données obtenues précédemment sur les chantiers miniers.

4L’ensemble de ces données va donner lieu à la publication d’une monographie.

5L’importance des vestiges (ateliers, outils, déchets) liés à la minéralurgie et le témoignage des auteurs anciens incitent à identifier Brandes comme un centre d’extraction et de traitement de minerais polymétalliques provenant de l’ensemble du massif des Rousses.

6Afin de vérifier l’hypothèse, une campagne de prospections a été réalisée en 2015, sur des sites miniers anciennement inventoriés et pour rechercher de nouveaux indices minéralisés ayant pu être exploités en même temps que Brandes. Cette campagne avait trois objectifs principaux :

7– géo-référencer à l’aide d’un GPS les sites anciennement inventoriés,

8– compléter le corpus de sites,

9– échantillonner les gangues et les minerais de ces différents gisements afin de les analyser et les comparer avec les déchets recueillis dans les ateliers de Brandes.

10Les analyses sont programmées pour le premier trimestre 2016. Selon les résultats obtenus, un nouvel échantillonnage pourra être programmé.

La mine de Balme Rousse.

La mine de Balme Rousse.

Cl. Flavien Perazza, GEMA, 2015.

Haut de page

Table des illustrations

Titre La mine de Balme Rousse.
Crédits Cl. Flavien Perazza, GEMA, 2015.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7518/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 349k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Christine Bailly-Maître, « Huez, Oz-en-oisans, Vaujany, Auris, La Garde (Isère). Les mines polymétalliques médiévales du Massif des Rousses (Oisans-Isère) »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 308.

Référence électronique

Marie-Christine Bailly-Maître, « Huez, Oz-en-oisans, Vaujany, Auris, La Garde (Isère). Les mines polymétalliques médiévales du Massif des Rousses (Oisans-Isère) » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 28 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7518

Haut de page

Auteur

Marie-Christine Bailly-Maître

CNRS

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie-Christine Bailly-Maître

CNRS

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals