Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain

Introduction à la rubrique

Danièle Alexandre-Bidon
p. 164

Texte intégral

1La coordination de cette partie de la chronique des fouilles médiévales en France a été assurée par Danièle Alexandre-Bidon.

2Soixante-quatorze sites, deux prospections inventaires et un projet collectif de recherche relèvent cette année de la catégorie des « habitats civils », dont la thématique s’enrichit avec l’adjonction de sites modernes : une salle de jeu de paume dite du Pélican, à Rennes, le collège de Foix à Toulouse, des établissements hospitaliers (Hôtel-Dieu de Lyon, hôpital général de Noyon) et un moulin à vent à Samois-sur-Seine.

3Toutes les époques sont représentées, de la fin de l’Antiquité au xixe siècle. Pour le Moyen Âge, l’essentiel des sites informe sur le bâti rural, qui présente cette année des enclos fossoyés allant de la période carolingienne au xiiie siècle (Bondues, Challans, Pellouailles-les-Vignes), des granges (Bouverans, Ahuy), des annexes agricoles allant de l’étable au poulailler (Crancey). Les formes de l’habitat vont du hameau (Compains), du village déserté (Courseulles-sur-Mer) ou entouré d’une enceinte, de la ferme fortifiée (Villeneuve-au-Châtelot) aux cabanes ou simples appentis. Il faut enfin noter deux ensembles souterrains, l’un, creusé dans la pierre, à Varennes, l’autre, inhabituellement creusé dans un environnement humide, à Pussigny. Construit en chaume et torchis (Maizières-les-Brienne), en ossature de bois (Marck-en-Calaisis) ou en pierre, le bâti rural rend bien compte de la grande diversité du cadre de vie. Les mares (La Côte-Saint-André) et les puits ajoutent à l’habitabilité. Ils sont rendus indispensables par la présence d’artisanats exigeants en eau. La découverte d’un grappin de tire-seau sur un site dévolu aux activités textiles (Mesnil-Saint-Loup) en est une claire illustration. Étonnante est la découverte d’un ensemble de 47 puits à Saint-Lyé, non loin de la Seine pourtant.

4L’accent est mis sur la céréaliculture (grâce aux silos, en nombre important : plus de 500 à Vergèze), mais aussi sur l’élevage. Céréales, pois et raisin font ainsi l’ordinaire du village de Crancey, remarquable par l’élevage de gallinacés et d’équidés dont semblent témoigner les restes ostéologiques, tandis que l’enclos fossoyé de Marck-en-­Calaisis témoigne d’un élevage bovin. La viticulture est à l’honneur avec les pressoirs de La Vinette, à Saint-Martin-de-Queyrières et les vignes de Lunel-Vieil, associées à des inhumations d’enfants des ive-ve siècles… en amphores. L’artisanat est intimement imbriqué au bâti rural, et nombreuses sont les mentions d’objets ou de structures relevant des métiers du textile (broches de tisserand en os de Marcq-en-Barœul et en bois de cerf de Bondues), de la tannerie, de la métallurgie du fer (Angoustrine, La Côte-Saint-André, Hermé) ou du cuivre (Chalamont), qui ont laissé leur empreinte non seulement dans la terre mais aussi dans la toponymie (forges de Châtenois-les-Forges).

5Le monde urbain, qui concerne un tiers des notices, présente un faciès bien différent avec son tissu serré, ses maisons adossées à l’église ou à l’enceinte, témoignant d’une pression urbaine (Saint-Maximin-la-Sainte-Baume) sensible dès le xiiie siècle et des restructurations du début de l’époque moderne. Des boutiques marchandes (Lyon, Saint-Maximin) aux demeures aristocratiques à tour et grande salle (L’Isle-sur-la-Sorgue), des caves aux jardins jouxtant les enceintes, la ville montre un paysage composite, voué au commerce ou au pouvoir, mais encore pénétré de ruralité. Le programme exemplaire d’inventaire-prospection mené à Saint-Émilion met lui aussi en évidence la présence de l’élevage en ville, ce dont témoigne encore le nom de sa porte « Bouqueyre ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Danièle Alexandre-Bidon, « Introduction à la rubrique », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 164.

Référence électronique

Danièle Alexandre-Bidon, « Introduction à la rubrique », Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 18 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7530

Haut de page

Auteur

Danièle Alexandre-Bidon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals