Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Angoustrine-Villeneuve-les-Escaldes (Pyrénées-Orientales). La Coume Païrounell

Responsable d’opération : Noémie Luault
p. 165

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1L’habitat occupé entre le viie et le xe s., localisé sur un promontoire et situé à l’entrée de l’une des plus vastes vallées du massif du Carlit, au nord de la Cerdagne, était constitué de deux parties de part et d’autre d’un chemin. Une quarantaine de structures rectangulaires se signalaient en surface par de petits bourrelets de terre encadrant une dépression centrale.

2Un premier espace de fouille a été ouvert dans la moitié nord d’une structure située à l’est du site. Un bâtiment construit en pierre a été mis au jour. Trois niveaux et couches archéologiques ont été identifiés à l’intérieur : un probable niveau de sol compact surmonté d’un sédiment pulvérulent riche en mobilier situé sous une couche d’éboulement de la structure, composée de gros blocs et de pierres d’un module inférieur.

3Concentrés au NO de la structure, de nombreux éléments liés à la métallurgie du fer ont été découverts : des scories correspondant à des déchets liés à une activité de forge, viennent s’ajouter à la mise au jour, en 2006, d’un atelier de traitement du fer dans une autre structure. Ces éléments pourraient témoigner de la présence d’un quartier spécialisé dans la métallurgie du fer à la Coume Païrounell.

4Un sondage a également été réalisé sur un espace pouvant correspondre à une place. Sur les niveaux géologiques, deux moments d’occupation du site semblent se dessiner. Le plus ancien, dans lequel a été identifiée une fosse, semble caractérisé par une absence d’activité métallurgique. L’occupation la plus récente paraît associée à un empierrement. Elle témoignerait d’une intensification de l’occupation du site, avec une apparition des activités métallurgiques.

5Le mobilier céramique ainsi que les fragments de verre découverts dans ces deux espaces de fouille correspondent à deux périodes : wisigothique et antique. Le mobilier ne permet pas de conclure avec certitude à la présence d’une occupation antérieure à la période altomédiévale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Noémie Luault, « Angoustrine-Villeneuve-les-Escaldes (Pyrénées-Orientales). La Coume Païrounell », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 165.

Référence électronique

Noémie Luault, « Angoustrine-Villeneuve-les-Escaldes (Pyrénées-Orientales). La Coume Païrounell » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 21 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7536

Haut de page

Responsable d’opération

Noémie Luault

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals