Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Bayeux (Calvados). 51, rue Saint-Jean (hôtel du Croissant)

Responsable d’opération : Gaël Carré
p. 166-167

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1Le diagnostic a permis d’éclairer la chronologie de deux bâtiments, jointifs en L et actuellement connus sous l’appellation d’hôtel du Croissant.

2Un bloc primitif barlong, formant initialement un volume de plain-pied montant sous charpente, est identifiable dans les élévations, sur le côté nord de la cour intérieure de l’édifice. L’absence d’éléments de confort, l’extrême rareté des ouvertures préservées comme le traitement relativement fruste de la construction, édifiée aux environs du xive s. (bloc 1 – phase I-a), rendent possible l’hypothèse d’un bâtiment à vocation utilitaire. Néanmoins, l’état de conservation des maçonneries fausse peut-être le jugement, si bien que l’on ne peut exclure l’éventualité d’une destination résidentielle, à l’image des petites salles seigneuriales rurales qui occupaient bon nombre de manoirs de l’Ouest aux xiiie et xive s. Il est, par ailleurs, difficile de savoir si ce premier volume de plain-pied était accompagné dès l’origine d’un second bloc, plus ramassé et jointif à son extrémité orientale (bloc 2 – phase I-b ou II-a ?). Cette seconde entité est conservée de façon trop résiduelle pour permettre d’en saisir aisément la chronologie et la fonction. Sa présence serait, en revanche, plutôt l’indice de la constitution d’un logis primitif (ou « bâtiment principal ») avec l’association éventuelle d’une salle de plain-pied et d’un bloc privatif étagé, mais cette hypothèse n’a pu être démontrée sur le terrain.

3Au cours des xive-xve s., un bâtiment annexe à vocation utilitaire et/ou agricole est implanté sur le côté occidental de la cour (phase II-a). Simultanément ou postérieurement, les blocs 1 et 2 ont été largement remaniés. Le volume de plain-pied montant sous charpente (bloc 1) a été surélevé afin de recevoir deux étages dont la fonction résidentielle paraît acquise.

4L’état architectural le plus marquant et le plus compréhensible est celui de la constitution, dans le deuxième tiers du xvie s., d’un véritable hôtel urbain (blocs 1 et 2 – phase III). Cet hôtel ou manoir, représentatif d’une certaine élite urbaine (bourgeoise ou noble), est marqué par une lourde reconstruction du bloc 2 et par l’ajout d’une tour d’escalier, des plus monumentales, sur la façade principale sud donnant sur la cour. Le choix d’un escalier rampe-sur-rampe signale une volonté de modernisme influencée par l’architecture de la Renaissance. En ce sens, l’hôtel du Croissant se distingue assez clairement de bon nombre d’hôtels urbains de Bayeux qui possèdent une tour avec un simple escalier en vis. Contre les façades orientale de la tour et méridionale du logis (bloc 2), l’hypothèse d’une galerie en bois, ouverte et étagée, semble crédible. À usage d’agrément, cette structure, uniquement accessible depuis le premier étage du logis, aurait alors eu l’avantage de protéger l’entrée principale de l’hôtel, située au rez-de-chaussée de la tour d’escalier.

5Les états architecturaux plus tardifs (époques moderne et contemporaine, phases IV-a à V) sont caractérisés par des reprises moins importantes.

Bayeux, 51, rue Saint-Jean (hôtel du Croissant).

Bayeux, 51, rue Saint-Jean (hôtel du Croissant).
Haut de page

Table des illustrations

Titre Bayeux, 51, rue Saint-Jean (hôtel du Croissant).
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7542/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 216k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gaël Carré, « Bayeux (Calvados). 51, rue Saint-Jean (hôtel du Croissant) », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 166-167.

Référence électronique

Gaël Carré, « Bayeux (Calvados). 51, rue Saint-Jean (hôtel du Croissant) » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 15 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7542

Haut de page

Auteur

Gaël Carré

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Gaël Carré

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals