Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Bondues (Nord). Avenue du général de Gaulle

Responsable d’opération : Stéphane Leplus
p. 168

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1À proximité de l’agglomération de Lille et de la frontière belge, le site dessine un carré d’environ 115 m de côté, dont les angles sont orientés suivant les points cardinaux. Il couvre une superficie de 13 409 m².

2La majorité des vestiges rencontrés sont attribuables à la période laténienne. Cependant, une implantation datée entre la fin du xe et le début du xiiis. a pu être observée. Le site voisin de Bondues, avenue de Wambrechies, a livré également une phase médiévale datée entre le xe et le xiie s.

3Les structures attribuées à cette phase sont peu nombreuses et majoritairement localisées dans la moitié nord de l’emprise. Tout au nord, en premier lieu, on trouve un bâtiment sur poteaux de forme rectangulaire. Il est long de 7 m et large de 5,60 à 5,90 m, ce qui correspond à une emprise au sol de 40,70 m². Son plan est régulier et un trou de poteau occupe le centre du bâtiment. Au sud, une autre construction a livré du mobilier médiéval. Ce second bâtiment est long de 4,50 m et large de 3,75 m, son emprise au sol est de 15 m² et son tracé est orienté N-S. Entre ces deux bâtiments ont été fouillées trois structures de combustion, notamment un foyer de forme ovale dont le remplissage comprend un dépôt de charbon de bois, des fragments de bûches carbonisées et de la terre rubéfiée.

4Les deux autres structures se ressemblent fortement, par leur morphologie comme au niveau du remplissage. Elles sont tangentes et présentent toutes les deux un plan piriforme long d’environ 3,50 m et large d’environ 1 m pour une profondeur de 0,50 m en moyenne. Leur remplissage constitué en plusieurs étapes présente notamment une couche chargée de terre rubéfiée et contenant quelques charbons de bois dont un fragment de bûche calcinée. La fouille intégrale n’a permis de récolter que de la céramique. Les épaisses couches de limon rubéfié semblent indiquer que ces fosses ont reçu les rejets de combustion du foyer adjacent. Un seul fossé a pu être attribué au Moyen Âge. On compte également un petit groupe de fosses localisées à proximité du fossé. L’implantation médiévale est donc peu dense mais bien organisée.

5Au milieu de ces deux édifices un groupe de trois structures révèle une zone liée à la combustion. Un foyer est accolé à deux fosses plus imposantes dont le remplissage comprend des restes de bûches calcinées et d’épais niveaux de rubéfaction. Enfin un fossé et quelques fosses viennent compléter les vestiges médiévaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Leplus, « Bondues (Nord). Avenue du général de Gaulle », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 168.

Référence électronique

Stéphane Leplus, « Bondues (Nord). Avenue du général de Gaulle » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 18 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7545

Haut de page

Auteur

Stéphane Leplus

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Stéphane Leplus

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals