Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Brive-la-Gaillarde (Corrèze). ZAC Brive Ouest

Responsable d’opération : Claire Pesenti
p. 169

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0147352

Texte intégral

1Le site est implanté à moins de 300 m à l’est d’une zone de confluence entre le ruisseau du Rieux Tort et la Vézère. Le terrain qui a fait l’objet de cette opération est marqué par un fort dénivelé du SE au NO (plus de 10 m) alors que le site est à une altitude moyenne de 132 m NGF. Les connaissances archéologiques sur ce secteur, proche du lieu-dit Langlade, étaient très lacunaires. Le diagnostic a mis au jour des fossés, des fosses ayant livré du mobilier du xive s. ainsi que deux aménagements empierrés indéterminés. Du mobilier lithique (silex) datant du Paléolithique et des éléments de terre cuite architecturale complètent ce corpus. Ces résultats ont conduit à prescrire une fouille archéologique préventive sur près de 4 700 m² au nord du lot n° 32 du PEBO (Parc d’entreprises Brive-Ouest).

2La fouille a confirmé la présence d’un talweg, encore visible sur des prises de vues aériennes de 2004 et 2012, qui traverse l’emprise du SE au NO. Il semble être comblé à la fin du Moyen Âge, comme le révèle la palynologie (étude en cours) avec des cultures comme le sarrasin et le lin. Ce talweg est bordé au sud par deux fossés qui ont joué un rôle drainant.

3Au SO de l’emprise de fouille, le noyau de l’occupation est matérialisé par une structure fossoyée rectangulaire de 9,50 m de longueur sur 6,50 m de largeur. Les tranchées mesurent entre 0,85 m et 1,25 m de largeur pour une profondeur conservée de 0,20 m à 0,40 m. La présence de torchis et de pierres de grès ainsi que le plan de cet ensemble supposent les vestiges d’un bâtiment dont les murs ou les solins ont été récupérés. L’absence de foyer et de vaisselle de table va cependant à l’encontre d’un habitat. Ce bâtiment était peut-être une construction liée au travail agricole. Elle est associée à un puits dont le cuvelage en pierre descend sur 1,80 m de profondeur ; par ailleurs, un fossé qui borde le bâtiment au NE a sans doute permis de mettre hors d’eau cet espace. Le site est abandonné à partir des xive-xve s.

4L’étude documentaire a révélé que la zone de fouille était placée au cœur du territoire de Langlade dépendant de la commanderie de Mons. En effet, du xiiie au xviiie s., Langlade est contrôlé par les religieux de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. La construction mise au jour pourrait correspondre à un bâtiment d’exploitation sur des terres plus ou moins productives entourées de pâturages, comme le suggèrent les textes.

5Au sud du noyau de l’occupation, deux fossés, quasiment parallèles, traversent l’emprise du SO au NE. La zone de fouille, replacée sur le cadastre napoléonien de 1823, révèle la présence d’un chemin ou d’une voie secondaire permettant de rejoindre les bourgs de Gramont-Haut et Bas à la vieille route qui relie Bordeaux à Brive-la-Gaillarde, mentionnée dès le xiiie s. On ne connaît pas la date de création de la voie secondaire qui semble perdurer jusqu’au milieu du xixs.

6Le site est également ponctué par des petites zones empierrées. Si deux d’entre elles peuvent être qualifiées de canalisations, les autres sont composées de blocs et de dalles de grès disposées à plat sans organisation particulière avec un léger pendage. Ces aménagements ont sans doute joué un rôle drainant. Leur niveau d’apparition, directement sous la terre végétale ainsi que le mobilier mis au jour incitent à proposer une datation tardive (autour du xixe s.).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire Pesenti, « Brive-la-Gaillarde (Corrèze). ZAC Brive Ouest », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 169.

Référence électronique

Claire Pesenti, « Brive-la-Gaillarde (Corrèze). ZAC Brive Ouest » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 21 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7550

Haut de page

Auteur

Claire Pesenti

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Claire Pesenti

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals