Navigation – Plan du site

AccueilNuméros45Chronique des fouilles médiévales...I. – Construction et habitats civ...I 1. – Opérations de terrainCarrières-sous-Poissy (Yvelines)....

Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Carrières-sous-Poissy (Yvelines). Rue de la Reine-Blanche

Responsable d’opération : Fabien Briand
p. 170

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014

Numéro d’opération :

109681

Sujets :

voirie, voie, pont, chaussée

Nature de l'opération :

fouille préventive, archéologie du bâti
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0139418

Texte intégral

1La découverte fortuite d’une arche de l’ancienne chaussée surélevée surplombant la plaine de Carrières-sous-Poissy a conduit à la prescription d’une fouille d’une emprise de 270 m² sur le tracé d’une ancienne voie reliant Paris à Rouen et dans le prolongement du pont médiéval de Poissy, à environ 500 m au nord de la Seine.

2L’opération a mis au jour des vestiges qui s’échelonnent entre les périodes médiévale et contemporaine. Les aménagements les plus anciens concernent la chaussée surélevée prolongeant l’ancien pont de Poissy. Deux de ses arches ainsi que ses murs de soutènement ont pu être partiellement étudiés. La stratigraphie conservée en partie supérieure de cette construction a mis en évidence trois niveaux de circulation datés de la période contemporaine. Aucun mobilier n’a été observé dans les couches de remblai plus anciennes. La mise en œuvre des maçonneries ainsi que les méthodes de construction invitent à dater les vestiges de la chaussée surélevée de la fin du Moyen Âge ou de la période moderne.

3À la charnière du xxe s., cet ouvrage a été entièrement remblayé et élargi. Seule une arche a été conservée de manière à servir d’exutoire en cas de crue de la Seine. Elle a alors été élargie et consolidée afin de répondre au mieux aux nouveaux besoins en matière de circulation automobile et fluviale. Cette arche a été comblée à la fin du xxe s., laissant disparaître le dernier vestige de la chaussée surélevée prolongeant le pont médiéval de Poissy.

Carrière-sous-Poissy, rue de la Reine-Blanche.

Carrière-sous-Poissy, rue de la Reine-Blanche.

Cl. F. Briand

Haut de page

Table des illustrations

Titre Carrière-sous-Poissy, rue de la Reine-Blanche.
Crédits Cl. F. Briand
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7555/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabien Briand, « Carrières-sous-Poissy (Yvelines). Rue de la Reine-Blanche »Archéologie médiévale, 45 | 2015, 170.

Référence électronique

Fabien Briand, « Carrières-sous-Poissy (Yvelines). Rue de la Reine-Blanche » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 17 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7555 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7555

Haut de page

Auteur

Fabien Briand

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Fabien Briand

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search