Navigation – Plan du site

AccueilNuméros45Chronique des fouilles médiévales...I. – Construction et habitats civ...I 1. – Opérations de terrainExcenevex (Haute-Savoie). La Tuil...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Excenevex (Haute-Savoie). La Tuillière

Responsable d’opération : Christophe Landry
p. 174-175

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014

Numéro d’opération :

2211547
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0132640

Texte intégral

1Un diagnostic mené au bord du lac Léman a permis de confirmer l’épaisseur des dépôts sableux déjà observés dans ce secteur de la baie de Sciez. Vingt-deux sondages ont été réalisés. Un bâtiment subcirculaire arasé au niveau des fondations a pu être fouillé intégralement, ne livrant aucun élément mobilier. Aucun sol ni couche de démolition n’est conservé. L’hypothèse d’une élévation en bois a été privilégiée par rapport à celle d’une récupération totale des matériaux.

2L’édifice présente un diamètre total de 7 m, pour une surface intérieure utile de 20 m². La fondation mesure jusqu’à 1,20 m de largeur et 0,90 m de profondeur. Les murs arasés sont scellés par endroits par près d’un mètre d’épaisseur de sédiments. Le terrain domine le lac dont le niveau actuel se situe 22 m plus bas.

3Le bâtiment ne figure plus ni sur le premier cadastre français dressé en 1880, ni sur la mappe sarde produite dans la première moitié du xviiie s. Plusieurs arguments nous ont conduit à interpréter ces vestiges comme ceux d’un moulin à vent. Si, dans les Alpes françaises, aucun moulin à vent n’a fait l’objet de fouilles, quelques occurrences sont attestées dans les vallées de la Tarentaise et de la Maurienne, à La Chambotte, au bord du lac du Bourget, à Miolans, à Barberaz (« Chanaz ») et, plus près du Léman, à Vallorcine dans le canton de Chamonix.

4Les premiers moulins à vent occidentaux apparaissent en Normandie aux xie et xiie s., puis l’utilisation de l’énergie éolienne se développe en Europe occidentale au cours du xiiie s. On ne peut donc exclure que le moulin d’Excenevex ait fonctionné dès le bas Moyen Âge. Les vents traversant les vallées alpines et s’engouffrant dans les bassins des grands lacs intra-alpins constituent une énergie non négligeable. L’énergie éolienne pouvait constituer un complément utile à la force hydraulique des nombreux moulins implantés sur les torrents qui se jettent dans le Léman (à La Fattaz, Corzent, etc.).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Landry, « Excenevex (Haute-Savoie). La Tuillière »Archéologie médiévale, 45 | 2015, 174-175.

Référence électronique

Christophe Landry, « Excenevex (Haute-Savoie). La Tuillière » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 18 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7572 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7572

Haut de page

Auteur

Christophe Landry

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Landry

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search