Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Isle-sur-la-Sorgue (La) (Vaucluse). Îlot de la tour d’Argent, immeuble Bon-Juge

Responsable d’opération : François Guyonnet
Notice rédigée avec Maxime Dadure
p. 176-177

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1Contre la façade sud de la tour d’Argent (fin du xiie s.), le bâtiment Bon-Juge appartient à l’ancien hôtel d’Oiselay, édifié au xviiie s. Les études archéologiques avaient mis en exergue l’existence de plusieurs constructions antérieures dont une grande salle médiévale repérée en élévation et lors de sondages.

2La fouille a confirmé l’existence d’une salle de 13 m de long pour 6 m de large élevée vers la fin du xiiie s. ou au début du siècle suivant. Au centre de la façade sur canal, une large cheminée de 2,60 m bordée de colonnettes conserve son foyer en pierre de taille. Au sud, une banquette maçonnée sur laquelle les convives pouvaient prendre place borde l’espace. La façade sur cour était en revanche arasée jusqu’aux fondations, à l’exception d’un seuil et du jambage d’une porte placée à l’extrémité sud. Un massif saillant recevait le nouvel escalier extérieur menant au premier étage de la tour voisine. La stratigraphie, très simple, correspond à des recharges successives destinées à protéger le sol d’une remontée régulière de la nappe phréatique (de l’ordre de 0,80 m en 800 ans). Le sol originel de cette salle médiévale était en terre battue avec des recharges de gravillons tandis qu’à l’extérieur la façade était bordée par un étroit trottoir caladé.

3La restitution de la salle est grandement facilitée par les traces de toiture à deux pans aux pentes très prononcées, visibles sur la façade de la tour (hauteur maximale de 8 m au faitage). Une charpente constituée de chevrons formant fermes devait probablement soutenir une couverture de lauzes dont de nombreux fragments ont été découverts en fouille. À l’évidence, la salle était destinée à l’apparat et à la réception pour une importante famille résidant dans cet îlot. La fonction précise de cette pièce pourrait découler du rôle de l’imposante tour à coupole voisine construite un siècle plus tôt. Dans cette perspective, la salle charpentée semble documenter une évolution du lieu de représentation des lignages aristocratiques entre les xiie et xive s.

L’Isle-sur-la-Sorgues, fouille de la salle médiévale contre la tour du XIIe s.

L’Isle-sur-la-Sorgues, fouille de la salle médiévale contre la tour du XIIe s.

Cl. F. Guyonnet

Haut de page

Table des illustrations

Titre L’Isle-sur-la-Sorgues, fouille de la salle médiévale contre la tour du XIIe s.
Crédits Cl. F. Guyonnet
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7583/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 287k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maxime Dadure, « Isle-sur-la-Sorgue (La) (Vaucluse). Îlot de la tour d’Argent, immeuble Bon-Juge », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 176-177.

Référence électronique

François Guyonnet, Maxime Dadure, « Isle-sur-la-Sorgue (La) (Vaucluse). Îlot de la tour d’Argent, immeuble Bon-Juge » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 21 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7583

Haut de page

Auteur

Maxime Dadure

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

François Guyonnet

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals