Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Laval (Mayenne). Rues Renaise et Landelle

Responsable d’opération : Samuel Chollet
Notice rédigée avec Florian Peltier et Marie Queru
p. 177-178

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0138031

Texte intégral

1La partie concernée de la rue Renaise, place des Acacias, rue Charles-Landelle, présente une topographie et une géologie ­représentatives de l’intra-muros lavallois. Située à mi-hauteur sur un plateau dominant la rive droite de la Mayenne, elle repose sur la formation géologique des calcaires de Laval. Cette opération a mis au jour plusieurs structures et vestiges matériels qui témoignent de l’occupation du site depuis le Moyen Âge central jusqu’à l’époque contemporaine.

2L’occupation de ce secteur du centre-ville dans la seconde moitié du Moyen Âge est attestée par la découverte de deux fosses et d’un fossé qui peut être rattaché à la motte principale du castrum primitif et par la présence de mobilier résiduel dans des comblements plus tardifs, notamment des tessons de céramique datés entre 1250 et 1430.

3L’occupation moderne est caractérisée par un bâti dense mis en évidence par neuf caves d’époque moderne, réparties en deux ensembles localisés de part et d’autre de la rue de La Trinité. Vers l’ouest, à l’angle de l’ancienne rue Trouvé, les fouilles ont révélé la présence d’une cave édifiée au plus tard au début du xvie s. Des documents d’archives nous apprennent toutefois la construction à cet emplacement d’une grande demeure à la charnière des xive et xvs. Vers l’est, les vestiges correspondent à un front de rue, bien documenté à partir du xviie s., qui se serait mis en place avant la seconde moitié du xvie s.

4Un important remaniement urbain intervient dans la seconde moitié du xixs. faisant disparaître le bâti moderne. Le premier remaniement est le percement de la rue du Palais (actuelle rue P. et D. Oelhert) entre 1848 et 1851, qui entraîne notamment la destruction de la partie nord du front bâti de la rue de La Trinité. Le second est le percement de la rue C. Landelle, entre 1884 et 1891, qui aboutit à la démolition du reste du front de rue jusqu’au front bâti de l’ancienne rue Trouvé, également détruit. Ces grands travaux avaient pour but la mise en œuvre d’une grande place du marché qui a perduré jusqu’à nos jours.

Laval, rues Renaise et Landelle, synthèse chronologique des principales structures archéologiques.

Laval, rues Renaise et Landelle, synthèse chronologique des principales structures archéologiques.

M. Queru d’après AD53 3P2725/10 et le SIG de la Ville de Laval

Haut de page

Table des illustrations

Titre Laval, rues Renaise et Landelle, synthèse chronologique des principales structures archéologiques.
Crédits M. Queru d’après AD53 3P2725/10 et le SIG de la Ville de Laval
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7585/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 277k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florian Peltier et Marie Queru, « Laval (Mayenne). Rues Renaise et Landelle », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 177-178.

Référence électronique

Samuel Chollet, Florian Peltier et Marie Queru, « Laval (Mayenne). Rues Renaise et Landelle » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 18 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7585

Haut de page

Responsable d’opération

Samuel Chollet

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals