Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Lyon (Rhône). Hôtel-Dieu - Cour de la cuisine : tranche 3a

Responsable d’opération : Stéphane Ardouin
p. 180

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1L’Hôtel-Dieu est un établissement hospitalier fondé probablement dès la fin du xiie s. dans la presqu’île lyonnaise, sur la rive droite du Rhône. À l’origine constitué d’une chapelle et d’une aumônerie associées au pont franchissant le fleuve, il n’était probablement qu’une simple maison d’accueil pour les voyageurs et pèlerins. Sa vocation hospitalière s’affirme au xve s. avec la pression des épidémies de peste et des conséquences de la guerre. La nécessité d’agrandir ses capacités d’accueil impose régulièrement son extension spatiale, entre le xve et le xixe s., au détriment du Bourgchanin, quartier d’habitation qui s’était développé au contact du pont et de l’hôpital. Les importants décaissements projetés dans les anciennes cours intérieures de l’établissement désaffecté depuis 2010 ont imposé la réalisation de trois diagnostics (en 2011-2012) et d’une fouille (en 2012-2013). La fouille de la cour de la Chaufferie (tranches 1 et 2, 2 000 m²) a mis au jour une domus du Haut-Empire et une occupation tardive plus modeste. Pour le haut Moyen Âge, seules deux sépultures carolingiennes étaient notables. À partir de la fin du xiiie s., les fosses et fossés des premières occupations du Bourgchanin précèdent les constructions urbaines modernes.

2La fouille est localisée dans la partie est de la cour du Midi (550 m²), au centre de la dernière extension sud de l’hôpital au xixe s., le long de la rue de la Barre. Elle a confirmé l’assainissement de ce secteur de la presqu’île par des dépôts d’amphores en vides sanitaires, un remblaiement important et une première occupation modeste au début de notre ère, précédant un programme de construction de bâtiments à partir de la période claudienne. Une ou plusieurs occupations successives de l’Antiquité tardive et/ou du haut Moyen Âge, peu développées, s’implantent directement sur le remblai de démolition de l’occupation du Haut-Empire. Elles sont limitées à quelques structures en creux (dont une fosse du ive-ve s.), un four et un bâti partiellement conservé de plus de 9 m de longueur séparé en plusieurs espaces intérieurs. Ses fondations de murs, larges de 0,50 à 0,60 m et conservées sur une hauteur pouvant atteindre 0,85 m, étaient constituées de pierres de granite massives surmontées de galets de rivière, triés et sélectionnés, sans mortier et liés à la terre. Elles étaient probablement destinées à protéger des remontées capillaires une élévation en briques d’adobe, en pisé ou en torchis.

3Après une phase d’abandon, une nouvelle occupation se met en place à la fin du Moyen Âge, matérialisée par un fossé long de 11 m dont le comblement a livré plusieurs vases complets attribuables au xiiie et xive s. Les premières constructions identifiées du Bourgchanin sont datées du xve-xvie s., mais l’un des murs remploie les vestiges d’une occupation probablement médiévale, un chapiteau à décor végétal en marbre ou un moulin manuel en auge. L’occupation du xviie-xviiie s., plus dense, comportait des caves à l’élévation conservée, mais également des sols bien préservés : carrelage de terre cuite intérieur d’une maison et pavements de galets dans les espaces extérieurs. Le four d’une forge était associé à une pièce dallée de pierres surmontant un vaste puisard quadrangulaire.

Lyon, Hôtel-Dieu (tranche 3a), cour du Midi. Marmites des XIIIe-XIVe s. dans le comblement d’un fossé.

Lyon, Hôtel-Dieu (tranche 3a), cour du Midi. Marmites des XIIIe-XIVe s. dans le comblement d’un fossé.

Cl. S. Ardouin, SAVL

Haut de page

Table des illustrations

Titre Lyon, Hôtel-Dieu (tranche 3a), cour du Midi. Marmites des XIIIe-XIVe s. dans le comblement d’un fossé.
Crédits Cl. S. Ardouin, SAVL
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7594/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 274k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Ardouin, « Lyon (Rhône). Hôtel-Dieu - Cour de la cuisine : tranche 3a », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 180.

Référence électronique

Stéphane Ardouin, « Lyon (Rhône). Hôtel-Dieu - Cour de la cuisine : tranche 3a » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7594

Haut de page

Auteur

Stéphane Ardouin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Stéphane Ardouin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals