Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Andlau (Bas-Rhin). Château du Haut-Andlau

Responsable d’opération : Monika Bittnerova
p. 233

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1Le château de Haut-Andlau se situe au sommet d’une colline granitique et domine les vallées d’Andlau et de la Kirneck. Sa construction se situe entre 1246 et 1260. Depuis plus de dix ans, les travaux de consolidation, de restauration et d’aménagement sont assurés par l’association des amis du château d’Andlau qui organise des journées d’entretien. C’est lors d’une de ces journées durant l’été 2012 que les bénévoles ont mis au jour, dans la basse cour, une partie d’un mur perpendiculaire à la paroi rocheuse qui sert d’appui à la rampe d’accès au logis seigneurial. Cette découverte a eu pour conséquence une série de sondages archéologiques dans la basse cour.

2En 2013, un nouveau sondage a été réalisé au sommet du talus, il a révélé l’existence d’un autre mur orthogonal à la rampe et aussi quelques assises d’un blocage. D’après les premières observations, les deux arases ainsi que le blocage font partie d’une même structure, probablement une tourelle de plan semi-circulaire, adossée au mur de soutènement.

3Le sondage effectué en 2014 a donc été programmé en fonction de ces résultats et seule la moitié sud de la tourelle a fait objet de travaux, afin d’obtenir une coupe transversale de l’ensemble. Cinq assises d’un mur de 0,80 m au niveau de l’assise supérieure ont été dégagées. À l’intérieur, le diamètre est de 2 m d’ouest en est, et de 3 m du nord au sud. Le plan est donc plutôt semi-elliptique.

4Plusieurs faits laissent penser que la tourelle a été construite en même temps que cette portion du mur de soutènement, que certains datent du xvie s. Cela est bien visible dans l’angle que ce dernier forme avec la tourelle. L’appareil utilisé est le même dans les deux cas : en dehors du granit, le grès est également utilisé. Le parement extérieur porte encore quelques traces du crépi.

5Quant au parement intérieur, peu de soins esthétiques y ont été apportés. Il est possible qu’il ait été enduit de mortier : la paroi ouest est dépourvue de pierres de parement ; celles-ci n’ont pas été trouvées à l’intérieur de la tourelle, ce qui indique peut-être que cette paroi n’était pas censée être visible depuis l’extérieur. Du fait de sa position, la tourelle devait protéger l’intérieur de la basse cour. D’autres sondages programmés pour 2015 permettront de compléter l’information.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Monika Bittnerova, « Andlau (Bas-Rhin). Château du Haut-Andlau », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 233.

Référence électronique

Monika Bittnerova, « Andlau (Bas-Rhin). Château du Haut-Andlau » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 18 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7772

Haut de page

Auteur

Monika Bittnerova

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Monika Bittnerova

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals