Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Châtenois (Bas-Rhin). Jardin du presbytère

Responsable d’opération : Jacky Koch
p. 239-240

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1En 2014, les travaux entrepris à Châtenois ont été poursuivis sur les deux principaux secteurs ouverts dans le jardin du Presbytère. Du côté nord, un sondage entamé en 2013 a touché un mur en pierres hourdé à l’argile, posé en appui contre la paroi d’une fosse (cave ?) creusée dans la pente du site. Les niveaux d’effondrement de cette construction renferment de la céramique micacée mixte du sud de l’Alsace, associée aux xie-xiie s. La mise au jour d’une monnaie émise par l’abbaye de Wissembourg autour de 1180/1200 permet de resserrer cet horizon chronologique vers la fin de cette période. Cette précision chronologique est très importante pour la datation de la « levée » de terre qui scelle cette première construction. En effet, cette dernière peut être simplement liée au creusement du fossé défendant le premier mur d’enceinte en pierre, l’actuelle enceinte intérieure, et ne pas avoir joué de rôle défensif.

2Du côté est, la poursuite de la fouille d’un grand bâtiment a permis de documenter l’architecture et la fonction de cet édifice, bâti dans le périmètre fortifié. Plusieurs indices montrent que le sous-sol était accessible depuis une porte placée au centre de la façade occidentale. Ce sous-sol a été condamné et remblayé avant l’installation d’un pressoir dont l’emprise et la forme sont maintenant reconnues. Il s’agissait d’un pressoir à balancier, placé dans l’axe de l’ancienne entrée et orienté transversalement au bâtiment. À proximité immédiate de l’entrée primitive du sous-sol, la cage recelait le contrepoids de granite découvert à la fin de la fouille de l’année 2013. Plus à l’est, quatre négatifs de sablières marquent l’emplacement de la maie au nord, dont un cuveau maçonné logeait le baquet destiné à recueillir les jus. Du côté opposé, un lit charbonneux conserve des pépins de raisins. Cette zone reste à explorer lors d’une prochaine campagne. Cette découverte d’une installation de production complète les éléments liés à l’exploitation de la vigne découverts dans le bâtiment 30 au nord. L’ensemble de la chaîne de production viticole médiévale peut ainsi être appréhendé grâce aux fouilles de Châtenois.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacky Koch, « Châtenois (Bas-Rhin). Jardin du presbytère », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 239-240.

Référence électronique

Jacky Koch, « Châtenois (Bas-Rhin). Jardin du presbytère » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 20 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7792

Haut de page

Auteur

Jacky Koch

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jacky Koch

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals