Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Condé-sur-L’escaut (Nord). Château de l’arsenal, rue du munitionnaire

Responsable d’opération : Lionel Droin
p. 240

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1En 2014 s’est déroulée la septième campagne annuelle de fouilles programmées au château de l’Arsenal de Condé-sur-l’Escaut. L’aménagement sur le site, au printemps, d’un dépôt archéologique, a permis le regroupement de l’ensemble du mobilier issu des campagnes précédentes. La moitié de l’équipe s’est consacrée à l’étude du mobilier et surtout à son classement. L’objectif principal était d’adapter l’enregistrement et le stockage aux nouvelles normes déterminées par le SRA. À cette occasion, la base de données d’inventaire a été totalement refondue. À l’issue de ce travail 80 % du mobilier (un peu plus de 3 000 références) a été reconditionné et répertorié.

2L’autre moitié de l’équipe a poursuivi la fouille concentrée sur la partie NE du site, au voisinage du châtelet d’entrée. L’objectif était de relier la zone du châtelet avec la haute cour du début xiiie s. en balayant toute la séquence stratigraphique dans le but de mettre en relations le fonctionnement du xive s. et la berge nord du port fluvial, mais aussi de retrouver des traces de la basse cour et de la contrescarpe du fossé entourant la haute cour et la motte primitive. C’est seulement après l’étude complète du tiers oriental du site que la recherche se recentrera sur les pièces d’eau centrales et la partie sud.

3Après l’achèvement en 2013 de la fouille du hangar d’artillerie et de son corps de garde (xviiie s.) nommé « arsenal » dans les plans contemporains, la fouille 2014 a permis de découvrir une zone de cour pavée en briques associée à un bâtiment. Il est possible que ce dernier, dont seule une partie était dans l’emprise de la fouille, soit une fonderie d’artillerie du xviie s. Cette hypothèse devra être validée lors de la campagne 2015 par la fouille du reste du bâtiment. Un bâtiment antérieur à la cour de briques et disposant de deux cheminées semble plus typiquement médiéval.

4La tour n° 2 (dite « tour du dragon ») a été débarrassée de ses remblais contemporains et modernes puis les niveaux médiévaux ont été sondés sur un quart de sa surface. Aucun aménagement particulier au sol n’a été détecté hormis des séries de trous de piquet. Le rez-de-chaussée de la tour est équipé de trois archères bouchées par les remblais modernes qui n’ont pas encore été fouillées à cause des infiltrations d’eau (les niveaux médiévaux sont environ 2 m plus bas que le sol actuel à l’extérieur de l’enceinte).

5L’année 2014 a aussi permis la rédaction de nouvelles synthèses, tout d’abord une synthèse thématique autour de l’eau dans le cadre du colloque de Chagny 2013, mais surtout une synthèse générale dans le cadre du DFS 2008-2013. Une nouvelle demande de programmation tri-annuelle a été faite pour prolonger l’étude de ce château dont l’intérêt semble se renouveler à chaque campagne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lionel Droin, « Condé-sur-L’escaut (Nord). Château de l’arsenal, rue du munitionnaire », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 240.

Référence électronique

Lionel Droin, « Condé-sur-L’escaut (Nord). Château de l’arsenal, rue du munitionnaire » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 17 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7793

Haut de page

Auteur

Lionel Droin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Lionel Droin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals