Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Esparron-de-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence). Le château

Responsable d’opération : Mathieu Vivas
p. 242-243

Entrées d’index

Année de l'opération:

2014
Haut de page

Texte intégral

1L’étude du château s’insère dans une enquête historique et patrimoniale qui, à l’origine, visait à mettre en lumière les entités ayant participé à la constitution du village, autrement dit l’église, les habitations, le rempart et le château. La résidence fortifiée, dont le donjon est classé au titre des Monuments historiques depuis 1979, a alors fait l’objet d’un examen combinant une étude de la documentation écrite et une approche archéologique du bâti (levés au tachéomètre laser [plans et élévations], relevés pierre à pierre, etc.).

2Si un castrum Sparronis est attesté au début du xie s. dans le cartulaire de l’abbaye de Lérins, la polysémie du terme fait toutefois osciller sa traduction entre château et ensemble castral, i.e. un bourg fortifié. Au xiie-xiiie s., la documentation écrite plus abondante et précise fournit le nom des seigneurs d’Esparron, associés à la famille des Spada/Spata – connue pour la région et, en particulier, pour la ville de Riez – et à celle des Castellane. À partir du xiiie s., et jusqu’au début du xve s., diverses sources écrites suggèrent une seigneurie collective.

3Fortement remanié entre le xvie et le xviiie s., le château possède néanmoins de nombreux vestiges médiévaux. Un donjon de plan carré (d’environ 9 m de côté) est construit sur l’éperon rocheux au tout début du xiiie s. Deux phases de construction peuvent être restituées : la première concerne les quatre premiers niveaux, alors que la seconde correspond à une reprise et à une surélévation. La tour maîtresse, hourdée sur sa partie sommitale ainsi que sur ses faces ouest et sud, marie fenêtres à coussièges et jours-archères. Accolé à la face nord du donjon, un logis seigneurial de forme trapézoïdale présente les mêmes dispositifs (baie géminée à coussièges, jour-archère, hourd). Son deuxième niveau prend la forme d’une aula desservant, au sud, une camera hébergée dans la tour. Le niveau 3 de ces deux bâtiments aurait été occupé par la retro camera, une probable capella et la garde-robe.

4Aujourd’hui englobés dans l’aile ouest, renaissance, du château, les éléments architecturaux d’un second ensemble médiéval sont visibles. Ornant à l’origine toute une pièce du troisième niveau, une peinture présente un appareillage de faux-joints doubles, noirs, agrémentés de fleurons rouges et jaunes. Sur un fond blanc, des boucliers à base demi-ronde laissent apparaître les armoiries parlantes des Spada-­Esparron. Cette peinture pose la question d’une seconde aula créée entre la fin du xiiie et le début du xive s.

5Dans les années 1520-1540, plusieurs réaménagements sont venus modifier la distribution des espaces médiévaux sans pour autant en changer la fonction. Une cheminée aujourd’hui démontée, vient par exemple se placer dans l’ébrasement d’un jour-archère du niveau 2 du logis, alors qu’une tour de latrines est associée à ce bâtiment. Afin de faciliter l’accès à tous les niveaux du château et de relier l’aile occidentale au couple donjon-logis, un escalier à vis est inséré entre les différents ensembles. Entre l’extrême fin du xvie et le xviiie s., plusieurs modifications sont à noter, en particulier la confection d’un plafond avec poutraison « à la française » (aile ouest) et la construction de l’aile orientale.

Esparron-de-Verdon, le château, tour maîtresse, façade ouest.

Esparron-de-Verdon, le château, tour maîtresse, façade ouest.

Cl. -Mathieu Vivas

Haut de page

Table des illustrations

Titre Esparron-de-Verdon, le château, tour maîtresse, façade ouest.
Crédits Cl. -Mathieu Vivas
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7797/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 496k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathieu Vivas, « Esparron-de-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence). Le château »Archéologie médiévale, 45 | 2015, 242-243.

Référence électronique

Mathieu Vivas, « Esparron-de-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence). Le château » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 29 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7797

Haut de page

Auteur

Mathieu Vivas

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Mathieu Vivas

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals