Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 2. – Prospections

Châtonnay (Isère). Châteauvieux

Responsable d’opération : Guillaume Tisserand
p. 259

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1Le site de Châteauvieux est un site castral du Moyen Âge central, constitué de deux mottes disposées à chaque extrémité d’une colline oblongue dominant l’actuel village de Châtonnay (Isère). Ce site, bien que connu des historiens et archéologues depuis les années 1970, n’a, à l’heure actuelle, fait l’objet d’aucune campagne archéologique et demeure méconnu. La campagne de relevés microtopographiques menée en 2014 avait pour objectif de vérifier le potentiel archéologique du site mentionné dans les textes dès le xiie s. Les observations ont permis de constater son bon état de conservation, les deux mottes ne semblant pas avoir subi d’altérations majeures depuis leur abandon. Aucune des deux mottes ne semble être tronquée, leur élévation dépassant encore les 6 m par rapport à leur fossé. De plus, elles disposent encore de leurs éléments défensifs, leurs talus s’élevant à plus de 2 m au-dessus du fond de leurs fossés respectifs.

2D’un point de vue morphologique, la motte sud dispose d’un talus et d’un fossé rectiligne la plaçant dans une position d’éperon barré. Ce rempart a une longueur totale d’environ 35 m, il est divisé en deux parties, celle de l’est de 16 m de long pour 4 mètres de large, l’autre de 19 m de long pour 6 m de large. L’espace entre ces deux portions de rempart est de 2,5 m. La plateforme sommitale de la motte sud mesure 6 m sur 7, 20 m. La motte nord, quant à elle, est entourée sur son quart NE, le reste du site est protégé par la pente naturelle. Le rempart a une longueur totale sur sa ligne de crête de 50,1 m. Le dénivelé maximal entre le sommet du talus et le fond du fossé est de 2,33 m. La plateforme sommitale de forme ovoïde est orientée E-O. Elle mesure 24 m de long pour 9,6 m de large.

3Les mottes nord et sud sont reliées par une voie située en crête de colline longue de 255 m qui présente les vestiges d’une calade en galets et longe une enfilade de talus.

4Les résultats positifs de cette campagne engagent à envisager la réalisation d’une campagne de sondages archéologiques qui pourraient d’une part apporter un éclairage inédit à ce site et d’autre part alimenter les minces données récoltées sur les mottes castrales rhônalpines depuis les années 1970.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Tisserand, « Châtonnay (Isère). Châteauvieux », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 259.

Référence électronique

Guillaume Tisserand, « Châtonnay (Isère). Châteauvieux » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 22 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7844

Haut de page

Auteur

Guillaume Tisserand

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guillaume Tisserand

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals