Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 2. – Prospections

Montbrison (Loire). 14, rue du Palais de Justice

Responsable d’opération : Christophe Mathevot
p. 260

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1La campagne consistait en l’étude de vestiges bâtis de la seconde enceinte castrale de Montbrison (capitale des comtes de Forez) érigée entre 1224 et 1258, ceci dans le cadre plus vaste d’une étude sur la naissance et l’évolution des espaces castraux en Forez. Deux sondages au sol ont été également pratiqués afin d’appréhender la fonction d’un bâtiment annexe mais aussi de la tour dite de la Barrière, liée au système de porterie. L’étude du bâti, enrichie des observations stratigraphiques des deux sondages, complétée par une analyse dendrochronologique et la recherche documentaire et archivistique permet de restituer quatre grandes étapes dans l’évolution de ce secteur.

2La seconde enceinte castrale érigée entre 1224 et 1258 comprend une tour circulaire, haute d’environ 14 m et dont les murs sont épais de plus de 2 m. Accolée contre elle, une porte monumentale donne accès au château. Elle est aménagée dans une courtine haute d’environ 12 m. La mise en place de l’enceinte s’est accompagnée d’un réseau de collecteurs destinés à évacuer l’eau qui pourrait être retenue par les courtines. À l’intérieur de l’enceinte, un bâtiment barlong est adossé à la tour et à sa courtine sud, le pignon donnant sur la rue et la porte. Érigé probablement peu de temps après la tour, le premier niveau de ce logis est réalisé avec grand soin, comme la tour. Il est vouté en berceau brisé avec arcs doubleaux et son sol a porté des carreaux de terre cuite. Il permet la mise en défense de ses occupants ou de leurs biens tout en étant directement accessible depuis la porte de l’enceinte. On ne peut lui attribuer une fonction, ni en connaitre l’instigateur. Il peut s’agir, soit du comte lui-même, soit d’une institution ou d’une élite locale agréée par le pouvoir comtal.

3Le bâtiment est détruit deux fois probablement dès la seconde moitié du xive s. Il est à chaque fois rebâti en respectant le voûtement d’origine. Un ouvrage défensif avancé, dont la physionomie générale nous échappe est réalisé au-devant de la tour et en rapport avec la porte : s’agit-il d’une barbacane ou d’une partie d’un pont-levis commandité en 1382 ? Il n’en subsiste rien en tout cas dès 1450.

4L’enceinte perd son rôle défensif au xvie s. Un important remblai vient sceller les niveaux médiévaux. Le bâtiment médiéval est désormais réduit à une simple cave ; on lui adosse une nouvelle cave à l’est. Ces deux caves supportent le rez-de-chaussée d’un bâtiment relié à la tour dont un niveau est aménagé en cuisine. Cet ensemble n’existe plus en 1732. Peut-être du fait de l’incendie signalé dans la tour en 1717 ?

5Un nouvel ensemble est aménagé entre 1732 et 1809 par la famille Javelle de La Garde. Sa physionomie est dès lors celle que nous connaissons. Le tout est acheté par la municipalité de Montbrison en 1851 afin d’y établir la cure de la paroisse Saint-Pierre.

6Outre les informations relatives aux transformations du paysage urbain de Montbrison, l’étude aura mis en évidence des éléments importants de la seconde enceinte castrale. Ce type de documentation demeure rare pour le Forez dont l’écrasante majorité des enceintes conservées remonte au xive-xve s. Cette première approche ne permet pas de suivre le développement de l’enceinte du xiiie s., noyée dans l’habitat moderne. L’on devine à peine son développement grâce au cadastre ancien. Il est donc projeté d’étendre nos investigations à l’ensemble du réseau castral montbrisonnais.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Mathevot, « Montbrison (Loire). 14, rue du Palais de Justice », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 260.

Référence électronique

Christophe Mathevot, « Montbrison (Loire). 14, rue du Palais de Justice » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 18 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7849

Haut de page

Auteur

Christophe Mathevot

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Mathevot

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals