Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 2. – Prospections

Tholonet (Le) (Bouches-du-Rhône). Le château et le moulin

Responsable d’opération : Nicolas Faucherre
p. 264

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1Le site, révélé dans l’hiver 2013 par la chute de grands pins parasols, occupe un éperon rocheux E-O surplombant le château moderne des Gallifet (siège de la société Canal de Provence). Le goulet étroit, par lequel le torrent de l’Infernet – qui devient dans la plaine le ruisseau de la Cause alimentant au moins trois moulins – traverse ce dernier contrefort du massif de la Sainte Victoire, était enjambé par le pont aqueduc antique conduisant l’eau de Saint-Antonin à Aix. Le site a fait l’objet de deux opérations conjointes, une prospection sur le castrum et un sondage sur le moulin à farine à son pied.

2La prospection sur le castrum a révélé, d’une part, un rebord d’assiette à pâte grise parfaitement connu sur le site-référence de Rougiers pour la fin du xiiie s., et d’autre part, sous les souches déracinées, plusieurs structures, qui ont fait l’objet d’un levé topographique et de relevés pierre à pierre des élévations. Il s’agit d’un site d’habitat perché en deux terrasses étagées au sud, constitué d’un réduit étiré sur la crête et d’un habitat clos adossé à son pied. L’accès se faisait par une longue rampe longeant l’escarpement depuis le goulet, barrée d’une porte semi-rupestre surplombée d’une bretèche et battue à revers d’une forte tour adossée à la paroi rocheuse. L’enceinte villageoise était placée à la rupture de pente de la terrasse basse, intégrant plusieurs structures d’habitat rectangulaires affleurantes.

3La crête est coupée d’un fossé servant probablement d’accès depuis le village et isolant deux entités distinctes :

4– à l’ouest, un haut massif coiffé transversalement par une structure de molasse jaune ; il pourrait s’agir des soubassements d’un grand logis formant barrage à l’ouest.

5– à l’est, l’étroite crête aplanie est partout bordée d’un mur d’enveloppement subsistant à l’état de trace ou de son seul négatif à la rupture de pente.

6En conclusion, il est désormais certain que l’aqueduc antique franchissant l’Infernet immédiatement à l’est n’empruntait pas cette crête, mais passait en contrebas au nord. La découverte d’un site castral perché suggère qu’une résidence fortifiée épiscopale et un village ont pu occuper cette crête, dominant à la fois les moulins médiévaux et un village paroissial non fortifié regroupé autour d’une église mentionnée avant 1118 et détruite en 1780. Les mentions du castrum de Tullone rassemblées par Noël Coulet (à partir de 1191 et jusqu’à son abandon signalé en 1379) indiquent toujours une coseigneurie entre l’évêque d’Aix (qui y possède un fortalicium) et un laïc, comte, puis chevalier, qui pourrait correspondre à la bipartition de la crête. L’habitat villageois semble s’être perché puis « déperché » au cours de la guerre de Cent Ans ; la population doit en tout cas se réfugier à Aix en 1379.

7Le sondage sur le moulin à farine a été réalisé dans le cadre du réaménagement d’un parking de stationnement couvrant l’emplacement du réservoir d’eau du moulin. Il a révélé un moulin à roue à aube contemporaine alimentée par une chute, construit en grand appareil de marbre, qui va faire l’objet d’une restauration par la société Canal de Provence. Le mobilier associé (tuyaux, carreaux, verre, plaques polies provenant de la scie à pierre hydraulique mitoyenne) n’est pas antérieur à la fin du xviiie s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Faucherre, « Tholonet (Le) (Bouches-du-Rhône). Le château et le moulin », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 264.

Référence électronique

Nicolas Faucherre, « Tholonet (Le) (Bouches-du-Rhône). Le château et le moulin » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 21 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7860

Haut de page

Auteur

Nicolas Faucherre

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nicolas Faucherre

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals