Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 2. – Prospections

Vienne-Nord (Isère). Résidences aristocratiques médiévales et modernes du Viennois

Responsable d’opération : Guillaume Tisserand
p. 264-265

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1La prospection du canton de Vienne-nord constitue le second volet de campagnes de prospections thématiques menées sur les résidences aristocratiques médiévales et modernes du Viennois. Le premier volet, qui a eu lieu en 2013, s’est porté sur le canton de Saint-Jean-de-Bournay. La réalisation de ces deux opérations avait pour objectif de dresser une carte diachronique de l’implantation des résidences aristocratiques en Viennois.

2La prospection du canton de Vienne-nord visait au recensement de sites présents sur les neuf communes qui composent ce canton. La constitution du corpus s’est appuyée sur une recherche portant sur les cartulaires médiévaux du Viennois, les cadastres actuels et napoléoniens, les cartes IGN, les données de la base Patriarche et les recherches d’amateurs et de professionnels de l’histoire et de l’archéologie. Ce travail préliminaire a permis de recenser un total de 67 sites potentiels qui, après une enquête de terrain ont été classés en trois catégories, 0 indiquant l’absence de site ou un manque d’information pour le localiser, 1 la présence possible d’un site et 2 la présence avérée d’un site. Ainsi, 24 sites de catégorie 0 ont été enregistrés, un de catégorie 1 et 42 de catégorie 2. Cette opération a mis en évidence le manque de connaissances des sites aristocratiques modernes sur ce canton. En effet, bien que de nombreux sites recensés se soient révélés être dans un excellent état de conservation, peu d’entre eux font aujourd’hui partie du corpus connu des résidences aristocratiques iséroises. Alors que les résidences aristocratiques médiévales sont de mieux en mieux documentés le vide historiographique concernant les sites modernes se fait d’autant plus ressentir. Les enquêtes de terrain ont également mis en avant la grande diversité architecturale des sites aristocratiques des époques médiévale et moderne et soulèvent le problème de la terminologie employée pour désigner les sites selon leur nature (château, maison forte, manoir).

3Bien qu’aucune autre prospection de ce type ne soit à l’heure actuelle prévue, la poursuite de recherches de terrain sur l’implantation des sites aristocratiques médiévaux et modernes du Viennois semble indispensable. En effet, les opérations de 2013 et 2014 ont permis de montrer la masse de sites qu’il reste à découvrir afin de percevoir dans sa globalité le morcellement du pouvoir à petite échelle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Tisserand, « Vienne-Nord (Isère). Résidences aristocratiques médiévales et modernes du Viennois », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 264-265.

Référence électronique

Guillaume Tisserand, « Vienne-Nord (Isère). Résidences aristocratiques médiévales et modernes du Viennois » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 18 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7864

Haut de page

Auteur

Guillaume Tisserand

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guillaume Tisserand

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals