Navigation – Plan du site

AccueilNuméros45Chronique des fouilles médiévales...V. – Installations artisanalesV A1. – Céramique, terres cuites,...Écouen/Saint-Brice (Val-d’Oise). ...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
V. – Installations artisanales
V A1. – Céramique, terres cuites, verrerie : opérations de terrains

Écouen/Saint-Brice (Val-d’Oise). Vallée du Rosne

Responsable d’opération : Rémy Guadagnin
p. 281

Texte intégral

1Les recherches effectuées en 2013 et 2014 portent essentiellement sur une officine de potiers gallo-romains située dans la vallée du Rosne à Écouen/Saint-Brice (Val-d'Oise) en bordure de la voie antique de Paris à Amiens. Les fouilles ont mis en évidence deux ateliers qui ont fabriqué des céramiques sigillées de type argonnais avec des décors à la molette dont trois sont inédits. Cette production, datable du ive s., a été distribuée en Ile-de-France (Parisis et Vexin) et dans le sud de la Picardie (Beauvaisis et Senlisois).

2Le site, qui couvre une superficie de 7,5 ha, a été occupé de l'époque gauloise au haut Moyen Âge, notamment par un cimetière mérovingien implanté extra muros à proximité immédiate de la voirie antique, dont l'extension n'a pas été circonscrite, les fouilles étant limitées dans le temps et l'espace. Une douzaine de sépultures, orientées, sont en cours d'étude ; le mode d'inhumation est en sarcophage de plâtre, en fosse à encagement de pierres sèches, ou simplement en pleine terre. Le mobilier funéraire, céramique et métallique, est essentiellement attribuable au viie s.

3L'étude du matériel céramique découvert, tant en fouilles qu'en prospection de surface, atteste une occupation ininterrompue allant du Hallstatt à l'époque carolingienne ; les poteries les plus récentes ne semblent pas postérieures au milieu du ixe s. En outre, les investigations ont permis de repérer les vestiges d'un moulin hydraulique, implanté sur le cours du Rosne, en contrebas de l'habitat du haut Moyen Âge. Il s'agit vraisemblablement de l'ancêtre du Moulin de Chauffour, déplacé en aval de la rivière au cours du Moyen Âge classique.

4Le toponyme attribuable à cet habitat de l'Antiquité tardive et du haut Moyen Âge pourrait être Chauffour. En effet, le nom de Calfur (altération de Calcis furnus ) est mentionné à cet endroit dans des documents de la mense abbatiale de Saint-Denis, concernant les fiefs de la famille Le Bel de Villiers, largement possessionnée dans ce secteur du Parisis dès le xie s. au plus tard.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rémy Guadagnin, « Écouen/Saint-Brice (Val-d’Oise). Vallée du Rosne »Archéologie médiévale, 45 | 2015, 281.

Référence électronique

Rémy Guadagnin, « Écouen/Saint-Brice (Val-d’Oise). Vallée du Rosne » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 05 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7872 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.7872

Haut de page

Responsable d’opération

Rémy Guadagnin

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search