Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
V. – Installations artisanales
V B1. – Carrières, mines et métallurgie : opérations de terrain

Huez (Isère). Brandes

Responsable d’opération : Marie-Christine Bailly-Maître et Nicolas Minvielle Larousse
p. 285-286

Entrées d’index

Année de l'opération:

2014
Haut de page

Texte intégral

1La programmation 2012-2014 était focalisée sur une partie du quartier industriel du site de Brandes (secteur B121), à l’extrémité occidentale du plateau. C’est dans ce complexe que se déroulaient les opérations d’enrichissement du minerai autour de la source Font Morelle et de l’importante canalisation C1.

2Un des objectifs était de relier entre elles les différentes zones d’ateliers fouillées et étudiées au cours des campagnes de terrain, en particulier avec un ensemble de structures mises au jour dans les années 1980, sur la rive gauche de la source. D’autre part, les trois étapes correspondant au traitement minéralurgique – concassage, broyage et lavage – étaient bien documentées pour le concassage et le lavage, mais il manquait un élément crucial de la chaîne opératoire, le broyage.

3Les campagnes 2012-2014 ont apporté des réponses essentielles à la restitution de l’ensemble du processus. La source Font Morelle s’avère être une résurgence naturelle sans aménagement spécifique de sa sortie de terre. Il est également certain qu’elle a joué un rôle important dans le traitement du minerai car elle est au cœur du quartier industriel. Seul point d’eau du plateau, elle a dû assumer aussi bien l’alimentation en eau potable de la population que l’eau pour le lavage du minerai et l’énergie pour le broyage.

4L’apport principal de la programmation a été la découverte et la fouille d’un moulin à minerai hydraulique. Découvert en 2013, son étude s’est achevée en 2014. Ce moulin fonctionne avec une roue horizontale. Il a été construit en 1210 et a fonctionné jusqu’en 1227 au moins. Son système hydraulique et ses structures utilisent très opportunément le socle rocheux ; par exemple, son canal d’amenée réemploie un ancien chantier d’abattage. Intégré dans une aire dédiée à l’enrichissement du minerai, le moulin prend sa place entre le concassage en amont et le lavage en aval. Le broyage hydraulique permet de mécaniser une partie du traitement et ainsi d’augmenter le rendement. Associées à deux études typologiques des meules (2009 et 2014), les opérations ont pu analyser cette étape de l’enrichissement du minerai.

5Par ailleurs, la rectification d’une coupe du bord oriental d’une grande halde, qui limitait au sud le secteur B116 principalement occupé par des structures de lavage, a ouvert une fenêtre d’observation sur son contenu et sur l’évolution des activités au sein de ce quartier. Loin de se réduire à une aire de rejet, cet espace avait d’abord été utilisé pour le traitement minéralurgique. Plusieurs bassins de lavage ont été fouillés partiellement ainsi qu’une structure de lavage à la forme plus originale sur le secteur B121. Celle-ci ainsi qu’un bassin contenaient du sable directement issu du broyage (présence d’éclats de meules dans les résidus de sable). Ce n’est que dans un second temps qu’une halde a été déversée, marquant aussi une réduction de l’espace de travail et une évolution des activités.

6Les nombreuses données réunies au cours de cette programmation permettent d’engager des réflexions historiques larges sur les entreprises minières médiévales. L’analyse de ces quartiers industriels permet en effet d’apercevoir plusieurs formes d’organisation du travail, entre fonctionnement individualisé et gestion collective de certains aménagements ou étapes de la chaîne opératoire. Elle permet aussi d’intégrer ces problématiques dans le temps long en questionnant certaines évolutions techniques avec l’organisation de la société et des formes de domination.

Huez, vue générale du moulin.

Huez, vue générale du moulin.

Cl. N. Minvielle

Haut de page

Table des illustrations

Titre Huez, vue générale du moulin.
Crédits Cl. N. Minvielle
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7895/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Christine Bailly-Maître et Nicolas Minvielle Larousse, « Huez (Isère). Brandes »Archéologie médiévale, 45 | 2015, 285-286.

Référence électronique

Marie-Christine Bailly-Maître, Nicolas Minvielle Larousse, « Huez (Isère). Brandes » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 02 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7895

Haut de page

Auteurs

Marie-Christine Bailly-Maître

Articles du même auteur

Nicolas Minvielle Larousse

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Marie-Christine Bailly-Maître

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Nicolas Minvielle Larousse

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals