Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
V. – Installations artisanales
V C1. – Autres installations artisanales : opérations de terrain

Grozon (Jura). 5 rue de la Saline

Responsable d’opération : David Billoin
p. 290

Entrées d’index

Année de l'opération:

2014
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0131267

Texte intégral

1Le diagnostic archéologique lié à la construction d’une maison individuelle, au centre du village, a permis de reconnaître une occupation de l’époque mérovingienne, déjà identifiée sur la parcelle voisine. Les six tranchées de sondages, totalisant 82 m2 ouverts, soit 12,7 % de l’emprise du projet, permettent de mieux caractériser cette occupation datée du vie-viie s., et celle qui lui succède au xe-xiie s. En effet, les vestiges se singularisent par des niveaux de sol et d’occupation exceptionnellement conservés pour cette période, sous d’épaisses accumulations cendro-charbonneuses vraisemblablement liées à l’activité de la saline du haut Moyen Âge, citée dans les textes dès 722. L’ampleur de ces rejets issus de combustion dépasse de loin un cadre domestique, alors qu’une observation micromorphologique révèle des cristallisations originales qui pourraient correspondre pour certaines à du sel. Cet horizon livre un abondant mobilier céramique, des récipients en pierre ollaire, en verre et de nombreux restes de faune.

2Une portion d’un édifice quadrangulaire a été reconnue par un sol en chape d’argile délimité par des sablières basses sur son pourtour, un trou de poteau occupant sensiblement l’espace central. Original par sa technique de construction (conservée), cette partie d’édifice reste difficile à interpréter en l’état. Un niveau d’occupation attesté sur l’ensemble de la parcelle avec quelques aménagements observés (fondation, sablière) laisse entrevoir d’autres structures et édifices. La stratification reconnue est importante et révèle, à sa base, des argiles hydromorphes qui contiennent, outre du matériel classique, des matériaux périssables tels que du bois, du cuir et des macro-restes conservés dans ce milieu anaérobie. Ils constituent un véritable réservoir d’informations touchant à de multiples domaines : environnement, cultures, constructions en bois et différentes activités artisanales rarement renseignées en milieu « terrestre ».

3L’environnement dans lequel ces vestiges prennent place en renforce l’intérêt, cet emplacement étant marqué par des sources salées dont l’exploitation, en Franche-Comté, est la plus précoce pour la période médiévale, avec celle voisine de Salins-les-Bains.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Billoin, « Grozon (Jura). 5 rue de la Saline »Archéologie médiévale, 45 | 2015, 290.

Référence électronique

David Billoin, « Grozon (Jura). 5 rue de la Saline » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 29 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7911

Haut de page

Auteur

David Billoin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

David Billoin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals